Accueil / Non classé / Journée mondiale de l’eau 2006 : l’eau et la culture

Journée mondiale de l’eau 2006 : l’eau et la culture

Chaque année, l’une des institutions des Nations Unies est désignée pour coordonner les activités liées à la célébration de la Journée mondiale de l’eau (JME) dans le monde entier, et un thème différent est choisi pour illustrer les multiples aspects des ressources d’eau douce. La Journée mondiale de l’eau 2006 sera organisée autour du thème : « l’eau et la culture » sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Nous construisons nos villes près de l’eau ; nous nous y baignons ; nous jouons dans l’eau ; nous travaillons avec elle. Nos économies sont bâties sur la force de son courant et les produits que nous achetons et vendons ont tous un lien, plus ou moins direct, avec l’eau. Nos vies quotidiennes prennent leurs racines dans l’eau et se façonnent par rapport à elle. Sans cette eau qui nous entoure – l’humidité de l’air, la force d’un courant, l’écoulement d’un robinet – notre existence serait impossible. Au cours des dernières décennies, l’eau a baissé dans notre estime. Elle n’est plus un élément sacré, digne de protection, mais un produit de consommation que nous avons scandaleusement négligé. Notre corps est constitué d’eau à 80%, et elle recouvre deux tiers de la surface de la planète : l’eau est notre culture, notre vie.

Le thème « l’eau et la culture » de la Journée mondiale de l’eau 2006 attire notre attention sur le fait qu’il existe autant de façons de percevoir, d’utiliser et de célébrer l’eau qu’il existe de traditions culturelles dans le monde. Sacrée, l’eau est au cœur de nombreuses religions, et est utilisée dans différents rites et cérémonies. Pendant des siècles, l’art aussi a donné sa vision de l’eau, à la fois captivante et éphémère, à travers la musique, la peinture, l’écriture et le cinéma. Elle est également un facteur clé dans divers domaines scientifiques. Chaque région du monde consacre l’eau à sa façon, et chacune reconnaît sa valeur et son rôle central dans la vie de l’homme. Les traditions culturelles, les pratiques indigènes et les valeurs sociales déterminent la façon dont les populations perçoivent et gèrent les ressources en eau dans les différentes régions du monde.

En tant que point focal des Nations Unies pour la promotion de la diversité culturelle, l’UNESCO vise à préserver et à respecter la spécificité de chacune des cultures, en les rassemblant et en les étendant à un monde plus interactif et interdépendant.

Source : www.unesco.org