Accueil / slideshow / Impacts du changement climatique sur les espèces

Impacts du changement climatique sur les espèces

Le constat dressé par la dernière édition du Rapport Planète Vivante du WWF (2014) est sans appel :
le déclin de la biodiversité sur Terre est considérable et surtout très rapide.
Le suivi de plus de 10 000 populations de vertébrés (mammifères, oiseaux, poissons, reptiles
et amphibiens) montre une diminution de la taille de ces populations de 52% entre 1970 et 2010.
L’UICN estime que 35% des oiseaux, 52% des amphibiens et 71% des récifs coralliens seront
particulièrement impactés par le changement climatique. Le GIEC confirme dans son 5ème rapport
que le dérèglement climatique dû aux activités humaines aggrave les fortes pressions déjà exercées
par l’Homme sur les écosystèmes et les espèces, nous conduisant ainsi tout droit vers la sixième crise
d’extinction des espèces.

Concrètement, ce fléau se produit trop vite pour qu’une multitude de plantes et d’animaux puissent
s’y adapter. Il aggrave à la fois la situation d’espèces déjà en péril (un grand nombre d’entre elles vivent
dans des régions très affectées par les dérèglements climatiques) et d’espèces plus sensibles en raison de
leur biologie, soit de leurs caractéristiques écologiques, comportementales, physiologiques et génétiques.

En quoi ce constat est-il grave ? Après tout, si dans quelques années il n’y a plus de tigres,
d’éléphants ou de rhinocéros en liberté, est-ce dramatique pour l’homme ?
Cette question, fréquemment entendue, souligne la méconnaissance du rôle joué par la biodiversité
dans le fonctionnement des écosystèmes terrestres et marins à la base de la vie telle que nous
la connaissons aujourd’hui. C’est, par exemple, le rôle fondamental joué par les micro-organismes du sol
dans les cycles du carbone, de l’oxygène et de l’azote, la fonction essentielle d’autres micro-organismes
marins dans l’absorption du gaz carbonique, le rôle des prairies et des forêts dans l’épuration de l’eau
ou encore l’immense travail de pollinisation des insectes. Si des animaux emblématiques comme les tigres
ou les éléphants disparaissent, c’est qu’il y a derrière des modifications drastiques de leur milieu :
le sort de ces espèces n’est que la face visible de phénomènes plus profonds susceptibles d’affecter
fortement les conditions de vie de l’Homme sur la Terre.

Qui cela concerne ? Qui sera en première ligne ?

Un panorama exhaustif des effets du changement climatique sur la biodiversité étant impossible
à présenter, nous avons fait le choix de les illustrer au travers d’une dizaine d’espèces : des espèces
emblématiques et prioritaires pour le WWF, bien sûr, mais aussi des espèces moins charismatiques,
ne bénéficiant pas toujours d’un capital sympathie très élevé auprès du grand public et néanmoins
indispensables au maintien du bon état écologique de la planète.

À propos Responsable de publication