Accueil / slideshow / Freedom House: Le Maroc « partiellement libre » sur Internet

Freedom House: Le Maroc « partiellement libre » sur Internet

Le rapport annuel de l’ONG Freedom House donne des informations quant à la liberté sur internet, dans les différents pays du globe. Le Maroc est en position médiane.

Freedom House, organisation non-gouvernementale spécialisée dans les libertés individuelles a élaboré son rapport annuel. Dans ce dernier, l’ONG classe les pays du globe selon trois catégories : « libre », « partiellement libre » et « non libre. » Le Maroc est à mi-chemin.

En rentrant dans les détails, le rapport signale le risque à représailles judicaires, en cas de critiques négatives des autorités du royaume. En guise d’exemple, il cite le de l’adolescent de 17 ans, Othman Atiq, arrêté et détenu pendant trois mois, après avoir critiqué les autorités royales dans une vidéo en ligne.

Le Maroc avait déjà réagit aux critiques d’ONG, rappelant que le royaume ne censure pas Internet.

L’ONG estime que l’analyse et la critique de certains conflits à travers le monde ou encore la satire, sont difficile d’accès au Maroc. Toutefois, le rapport ne semble pas émettre de réserves sur le blasphème ou bien sur la cause LGBT (Lesbian, Gay, Bi-sexual and Transexual) qui, selon lui, ne sont pas des sujets spécialement problématiques.

https://freedomhouse.org/report/freedom-net/2015/morocco

À propos Responsable de publication