Accueil / Appels d'offres / Formation sur « le réseautage et la gestion des réseaux »

Formation sur « le réseautage et la gestion des réseaux »

Oxfam et ses partenaires ont mis en œuvre depuis 2009 un programme de justice économique et sociale pour les femmes travailleuses du secteur de la fraise dans la région du Nord. Afin de construire sur les importantes avancées du programme et dans le cadre des efforts visant la promotion du secteur agricole comme levier de développement, l’action d’amélioration des conditions des femmes travailleuses des fruits rouges s’est élargie en 2013, avec l’appui de l’Union Européenne avec le projet « Amélioration des conditions de travail des femmes agricoles travaillant dans la fraise, dans la région de Garb-Chrarda-Beni Hsen, Maroc » en partenariat avec l’Université Ibn Tofaïl, l’association Chaml, l’association Jeunes pour Jeunes et le Réseau des Associations de Développement (RADEV).

L’action est ainsi devenue un large chantier, couvrant toute la zone de production de fruits rouges et impliquant les différentes parties prenantes, en premier lieu les femmes travailleuses mais également la société civile, le secteur privé et les institutions publiques, (CNSS, Inspection de travail, producteurs, associations locales et surtout les femmes travailleuses elles-mêmes).

Les différentes études réalisées et le travail de terrain dans la zone nous ont montré que les droits socioéconomiques des femmes travailleuses dans le secteur agricole d’une façon générale et dans les fruits rouges en particulier, ne sont pas toujours respectés, ce qui rend la situation de cette population extrêmement vulnérable. Les travailleuses subissent d’évidentes violations de leurs droits et ne disposent pas des moyens de se défendre, principalement à cause d’autres discriminations subies : l’imposition du rôle « traditionnel » de la femme dans la société, déséquilibre du pouvoir, faible accès à la scolarisation, autonomie et liberté de mouvement limitée, la méconnaissance de leurs droits, etc.

Par ailleurs, les graves problèmes environnementaux de la région les affectent directement et mettent gravement en danger l’agriculture et donc les futures possibilités d’emploi et de développement dans la zone.

Cette analyse de la situation nous conduit à croire que l’amélioration de la situation des travailleuses et travailleurs agricoles de la région de GCBH et des femmes travailleuses du secteur des fruits rouges en particulier, ne peut se concrétiser que par le renforcement de l’autonomie et du leadership des femmes travailleuses et de la société civile en général afin qu´elles se positionnent comme interlocutrices et interlocuteurs crédibles pour défendre leurs droits et influencer les décisions auprès des différents acteurs du secteur.

Une alliance des acteurs de la société civile et des femmes travailleuses agricoles des fruits rouge a été mise en place. Elle aurait besoin de renforcement sur des thématiques diverses pour à un meilleur aboutissement de sa mission. Pour ce, un diagnostic participatif a eu lieu, et un plan de renforcement des capacités a été élaboré en concertation entre les parties prenantes. La présente prestation rentre dans le cadre de la mise œuvre du plan de renforcement de capacité de cette dynamique

Présentation de la mission :

Objet :

La consultance consiste en la préparation et l’animation d’une formation autour du réseautage (intérêt de la mise en réseaux, gestion des réseaux…) afin que les participant(e)s puissent comprendre son intérêt, et se doter des outils nécessaires pour la gestion de l’alliance en particulier, et des réseaux associatifs en général.

Méthodologie :

La méthodologie de base devra utiliser l’approche participative impliquant autant que possible les participants dans le processus, en se basant sur la théorie et la pratique à travers des études de cas.

Résultats escomptés

  • Les personnes participantes seront renforcées par rapport à la mise en réseau et ses portées
  • Les participants maitrisent les outils de mise en réseaux, et de gestion de réseaux

Publique cible

  • Les femmes travailleuses dans le secteur des fruits rouges
  • Les représentants des associations locales de douars
  • Les représentantes des associations partenaires chargées de la mise en œuvre de des actions du programme.

Livrables

Avant la formation, la/le formateur (trice) retenu(e) remettra à Oxfam :

  • Un programme de formation.
  • Une proposition des supports de formation.

Au terme de la formation, la/le formateur (trice) retenu(e) remettra à Oxfam les documents suivants :

  • Rapport de formation : avec une présentation de l’intérêt de l’atelier, ses objectifs et son déroulement.
  • Evaluation de la formation : sur la base des fiches d’évaluation remplis par les participants (évaluation contenu et animation…), ainsi que sur la base des résultats des pré et post-tests, pour présenter la valeur ajoutée de l’atelier, et proposer de nouveaux volets à renforcer chez les participants.
  • Supports de formation : tous les supports utilisés lors de l’atelier

Le/a consultant/e soumettra les documents susmentionnés en formats électronique et papier avec entête, cachet ou signature pour justifier de leur authenticité.

Le formateur veillera à remettre les dits documents, version papier, en fascicules avec chacun, serre feuille et couverture transparente au début et cartonnée à la fin.

Durée de la formation :

Formation de deux jours tenue au mois de Novembre

Lieu de la formation :

La formation aura lieu à la ville de Kénitra

Connaissances requises

  • Expérience prouvée sur les thèmes reliés à la mise en réseaux et leurs gestions, avec la prise en compte des spécificités du monde rural, et du secteur agricole.
  • Une bonne maitrise des techniques d’animation participative, et de vulgarisation est nécessaire.
  • Une bonne connaissance du secteur associatif

Proposition de la prestation

Le dossier de proposition de prestation doit inclure les documents suivants :

  • Curriculum Vitae de la consultante ou du consultant
  • Proposition méthodologique détaillée pour la préparation et l’animation et l’évaluation de la formation
  • Proposition d’un programme pour la formation
  • L’offre financière pour la réalisation de la formation incluant toutes les charges, (les frais de restauration sont à la charge du programme).
  • Les dates de formation seront concertées entre Oxfam, les membres de l’alliance en coordination avec le consultant retenu.

Les propositions de prestation doivent être envoyées au plus tard le 08/09/2014 à l’adresse suivante : chaessig@intermonoxfam.org