Accueil / Non classé / FES : Atelier de planification sur la Valorisation des Plantes Aromatiques et Médicinales

FES : Atelier de planification sur la Valorisation des Plantes Aromatiques et Médicinales

 

Les onze groupes clés du secteur des plantes aromatiques et médicinales (PAMs) au Maroc (Sociétés de collectes, de transformation, et d’exportation, agriculteurs/collecteurs, sociétés étrangères (acheteurs), ONGs, l’administration/Agriculture et Eaux et forets, l’administration/Investissement, organismes de consulting et de certification, médias, institutions de recherche et développement,organisations et institutions de développement, et l’équipe Agriculture Agrobusiness Intégré (USAID)) étaient tous présents pour la première fois sous le même toit, la semaine dernière à Fès, pendant trois jours d’ateliers intensifs afin de planifier le futur immédiat de la filière des PAMs au Maroc.

Dans le contexte des récents accords de Libres Echanges avec les Etats-Unis et d’autres pays, le Ministère de l’Agriculture du Développement Rural et des Pêches Maritimes en partenariat avec l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) ont mis en place le programme Agriculture et AgroBusiness Intégrés (AAI), dont le principal objectif est d’améliorer la capacité de l’agriculture marocaine et l’agro-industrie afin de fonctionner avec succès, aussi bien sur le marché local que le marché international. Le secteur des Plantes Aromatiques et Médicinales, composant de ce programme agricole, est un secteur déterminé stratégique par le gouvernement en raison de son potentiel dans toutes les régions du royaume. Afin de lancer le processus de développement en commun de la stratégie future du secteur des PAMs au Maroc, le programme AAI a organisé à Fès le mois dernière un atelier de planification de trois jours.

A cet effet, huit chefs et représentants de sociétés des plantes aromatiques et médicinales des Etats Unies et d’Europe (dont six acheteurs) ont participé à l’atelier. Ils sont venus pour présenter le marché des PAMs aux USA, pour découvrir les potentialités du Maroc dans ce domaine, de discuter avec leurs collègues marocains les perspectives du développement du secteur et les possibilités de futures collaborations entre eux.

 

Après avoir analysé ensembles leurs différentes expériences du passé ; les participants ont analysé l’influence de ces dernières sur la situation présente des PAMs. Les participants ont au fur et à mesure fait connaissance les uns avec les autres et se sont très vite rendu compte que la collaboration vers des objectifs communs était la meilleur solution pour permettre la croissance optimale de l’industrie des PAMs au Maroc au niveau national et international.

Les participants se sont montrés enthousiastes à l’idée de pouvoir partager les uns avec les autres leurs opinions concernant l’état actuel et les besoins du secteur, ainsi que de pouvoir bénéficier des expériences, conseils et besoins des marchés américains et européens formulés par sociétés étrangères acheteurs.

Un des principaux défis de cet atelier fut de mettre à plat les différentes bases communes identifiées par les participants. Cependant, les cent vingt cinq (125) participants semblaient être d’accord sur le besoin en organisation interprofessionnelle, de la formation et de l’information et de la certification biologique de la production agricole. Le Maroc étant également un pays à forte activité touristique, une orientation vers l’écotourisme des plantes aromatiques et médicinales semblait être une suggestion prometteuse. Fut aussi remarqué, la nécessité de relancer l’usage de la médecine traditionnelle, et la documentation de celle ci sous forme de base de données.

La matinée du troisième jour fut un des moments essentiels de l’atelier. Matinée au cours de laquelle, chacun des groupes de détenteurs d’intérêts devait formuler au reste des participants, les actions qu’il s’engageait à prendre pour les trois prochaines années, afin de répondre aux différentes bases communes précédemment identifiées. Bien que chaque groupe soit différent, l’ensembles des engagements semblait concentré autour des cinq actions suivantes : formation sur la certification biologique, sensibilisation sur l’importance du secteur des PAMs, la formation d’ONGs et d’associations, l’information destinée aux acteurs du secteurs et à la population marocaine, et enfin, la communication et collaboration continuelle entres les différents groupes de détenteurs d’intérêts.

Cet atelier a atteint ses différents objectifs. Les groupes clés de détenteurs d’intérêts dans le secteur des plantes aromatiques et médicinales au Maroc sont dorénavant conscients de l’existence des autres groupes et communiquent et collaborent maintenant les uns avec les autres vers un objectif commun : la valorisation des plantes aromatiques et médicinales au Maroc ; qualité supérieure et nouveaux marchés.

 

À propos Responsable de publication