Accueil / Appels d'offres / Evaluation de la collaboration public-privé en matière de prise en charge des patients tuberculeux au niveau du Grand Casablanca

Evaluation de la collaboration public-privé en matière de prise en charge des patients tuberculeux au niveau du Grand Casablanca

Dans le cadre de l’amélioration de la qualité de prise en charge des patients tuberculeux et du renforcement de la collaboration public-privé en matière de lutte contre la tuberculose , le Programme National de Lutte Antituberculeuse (PNLAT) a lancé depuis 2010 une expérience pilote de collaboration avec les pneumo-phtisiologues et les pédiatres du secteur privé exerçant au niveau du Grand Casablanca. Cette collaboration a permis de renforcer le diagnostic de la Tuberculose et d’offrir l’opportunité aux patients diagnostiqués qui le souhaitent d’avoir une prise en charge au niveau des cabinets privés tout en leur assurant un traitement conforme aux standards nationaux avec des médicaments fournis gratuitement par le ministère de la Santé.

Un suivi régulier de cette activité clé de collaboration mixte « public-privé » est assuré par le PNLAT. Aussi, il s’avère nécessaire de procéder à une évaluation globale du cadre de cette collaboration permettant de faire un état des lieux et d’émettre des recommandations afin de l’améliorer voire l’étendre à toute les grandes villes du Maroc où l’incidence de la tuberculose demeure élevée.
A cet effet, le PNLAT avec l’appui du Fonds mondial, prévoit de recruter un expert pour mener une consultation qui permettra d’évaluer dans sa globalité le cadre de collaboration « public-privé » lancé au niveau du Grand Casablanca.

Objectifs :

1- Procéder à une évaluation de la collaboration entre le secteur public et le secteur privé dans toutes ses composantes liées au diagnostic, prise en charge des patients tuberculeux, système de référence et de contre référence, gestion des médicaments et du système d’information au niveau du Grand Casablanca.
2- Emettre des recommandations afin d’optimiser cette collaboration et étudier la possibilité de sa généralisation à toutes les grandes villes du Royaume où l’incidence de la tuberculose reste élevée.

Télécharger les pièces jointes