Accueil / Appels d'offres / Etude sur les anciennes sources et Khettara de l’ancienne palmeraie de l’oasis de FIGUIG

Etude sur les anciennes sources et Khettara de l’ancienne palmeraie de l’oasis de FIGUIG

Le système d’irrigation par les khettara depuis les sources artésiennes du plateau de Figuig a permis le développement d’une agriculture oasienne pérenne. L’organisation du système agricole en trois strates et l’équilibre des rapports entre les oasis et l’extérieur ont permis le développement d’une économie intégrée et dans laquelle les activités extra agricoles (artisanat, commerce) jouaient un rôle considérable.

L’équilibre du système d’irrigation et de l’agriculture oasienne a été totalement rompu à l’époque coloniale en particulier avec l’ouverture de la liaison ferroviaire à Béchar. Cette rupture s’est traduite par l’accroissement des mouvements migratoires. La situation s’est encore dégradée avec le tarissement progressif des sources et des forages artésiens.

 

Malgré les multiples investissements réalisés pour l’accroissement des capacités de production agricole et la modernisation du système d’irrigation depuis les anciennes sources par plusieurs intervenants – étatiques, associatifs et individuels – et malgré l’utilisation par les agriculteurs dans l’oasis ancienne de cet unique moyen d’irrigation, le problème persiste toujours et la situation de ses sources et khettara reste porteuse de risque et non contrôlée.

Dans cette optique et pour remédier au problème de la non existence d’une étude approfondie sur les anciennes sources et khettara de Figuig, en parallèle à l’établissement d’un SIG sur l’ensemble de la palmeraie et de son réseau d’irrigation et dans le cadre de la mise en œuvre du projet :

 

« Investissements et transferts de savoir-faire des migrants pour la relance de la polyculture dans l’Oasis de Figuig »

mené par :

L’Association des coopératives agricoles de Figuig Maroc (ACAF)

La Fédération des associations de Figuig Maroc en France (FAF-MF)

M&D : Migrations & Développement (M&D)

Qui s’inscrit dans le programme de l’Initiative Conjointe Migration et Développement (ICMD), mise en œuvre par le PNUD, en collaboration avec l’Organisation Mondiale des Migrations (OIM), financée par l’Union Européenne et la Direction du Développement et de la Coopération Suisse.

 

 

 

Le projet a pour objectifs :

Objectif général:

Augmenter le rendement des anciennes parcelles agricole de l’oasis de Figuig par la création de richesse économique locale et le développement durable de l’oasis et ce, grâce au renforcement des capacités des agriculteurs locaux et l’appui des migrants.

Cet objectif se décline en trois objectifs spécifiques :

  • Préserver la biodiversité oasienne, les ressources naturelles locales à travers un développement agricole intégré du territoire de Figuig.
  • Favoriser les synergies entre migrants de Figuig et institutions marocaines pour un développement agricole durable de cette oasis.
  • Renforcer les capacités locales, notamment celles des femmes, en matière de production et de valorisation des produits à fort potentiel de valeur ajoutée.

 

Dans la perspective du premier objectif spécifique L’ACAF et La FAF –MF lancent un appel à proposition pour la réalisation d’une étude portant sur l’évaluation de l’état et actions à programmer pour maintenir ou reconstituer les capacités d’irrigation des sources d’eau et khettara de Figuig.

 

A cet effet, il est prévu le recrutement d’un expert dans le domaine de la petite et moyenne hydraulique dans les zones Oasiennes afin de :

  • procéder à la conception du protocole de cette étude,
  • réaliser l’étude et accompagner son déroulement
  • procéder à l’analyse des données avec restitution de ses résultats.

Objectif de l’étude:

Doter les intervenants dans l’hydraulique oasien et son système d’irrigation d’une stratégie à court et moyen terme afin qu’ils puissent intervenir d’une manière complémentaire et efficace au profit de l’agriculture oasienne.

 

Résultats escomptées de la consultation :

  • Faire l’état des lieux de chaque source et khettara :
  • source souterraine : disponibilité, débit, localisation géographique en coordonnées terrestres, variations saisonnières, accès et état des constructions
  • état général des kétara, parties naturelles et constructions architecturales
  • recensement des points ou lieux pertes et différents points noirs,
  • gestion de la ressource hydrique : nombre et si possible surfaces de jardins cultivés desservis, nombre de parts d’eau, périodicité des tours,
  • Proposer des plans d’actions pour chaque source et khettara avec toutes les données architecturales et hydriques également en concertation avec les agriculteurs ;
  • Editer un rapport final des résultats de cette étude ;
  • Procéder à la quantification financière des plans d’actions ;
  • Priorité et planification des actions curatives et de gestion.

 

Cette étude se déroulera dans le même temps où un SIG sera établi sur l’ensemble de la palmeraie et de son réseau d’irrigation. Dans cette perspective les informations ponctuelles (sources, pertes, points noirs….) devront être géo-localisées en coordonnées terrestres.

Cette étude et ses relevés devront être réalisés de manière participative avec les agriculteurs et les autres acteurs concernés.

 

Lieu cible de l’Etude :

L’étude sera réalisée à Figuig, province de Figuig, région de l’Orientale au Maroc,

Les périmètres irrigués bénéficiaires sont au nombre de 7 (sept) regroupés dans l’oasis de Figuig dans une superficie de 1000 Ha,

Dans chaque périmètre irrigué les agriculteurs et les associations d’usagers de l’eau agricoles (AUEA), une par périmètre irrigué, sont les principaux interlocuteurs,

 

Date et lieu de la formation :

L’étude doit être réalisée dans un délai de 4 mois à partir de la signature du contrat.

 

Méthodes pédagogiques :

Cette étude doit obéir à une logique de communication active adaptée aux zones cibles et aux agriculteurs, alliant approche technique et participative avec les agriculteurs et AUEA dans chaque périmètre irrigué.

 

Déroulement proposé :

Réunion de cadrage de la mission avec l’équipe de projet pour la validation du déroulement proposé par l’expert, timing et programme.

Présentation des documents et supports dans chaque étape, pour transmission aux bénéficiaires directes (agriculteurs et AUEA) avant la l’étape suivante.

 

Offre de l’expert :

L’offre de l’expert sera évaluée sur la base d’une note méthodologique qui comprend:

  • Les références de l’expert.
  • La démarche, les outils de travail et les supports pédagogiques à mettre en œuvre ;
  • Le coût.

 

Les livrables :

Rapport sur chaque résultat escompté ;

Rapport intégral sur toute la consultation ;

Photos et interview du processus de l’étude.

 

Critères de sélection :

Le choix de l’expert sera basé sur les critères suivants :

  • Méthodologie proposée ;
  • Expérience de l’expert en liaison avec cette consultation et le travail associatif (CV)
  • Coût

 

Formalités contractuelles :

La présente consultation fera l’objet d’un contrat de prestation de service qui a pour objet d’arrêter les engagements respectifs de l’expert et du commanditaire.

 

Pour soumettre votre candidature :

Les consultants, les associations ou les bureaux d’études intéressés sont priées de faire parvenir par mail leurs dossiers de candidature (proposition d’intervention avec les livrables correspondants), au plus tard le 22 février 2015 à 18h00, à l’adresse suivante : acafiguig@yahoo.fr