Accueil / slideshow / Enquête nationale pour l’évaluation des impacts des programmes de lutte contre l’habitat insalubre sur les conditions de vie des ménages

Enquête nationale pour l’évaluation des impacts des programmes de lutte contre l’habitat insalubre sur les conditions de vie des ménages

Le présent rapport illustre les résultats de l’enquête nationale portant sur l’évaluation d’impacts des programmes de lutte contre l’habitat insalubre sur les conditions de vie des ménages. Cette enquête nationale trouve ses justifications et son référentiel dans le diagnostic de la situation de la situation concernant l’habitat insalubre durant la décennie précédente.

En fait, en 2003, environ 900.000 ménages marocains, soit environ 5 millions de personnes vivaient dans des logements inférieurs aux normes de sécurité et de conditions de vie, telles que stipulées dans l’OMD7 des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Cette population logée dans l’habitat insalubre est répartie entre 270.000 ménages qui vivaient dans des bidonvilles, 540.000 ménages qui vivaient dans des quartiers non réglementaires (logements construits illégalement mais d’une qualité de construction appropriée) et 90.000 ménages qui vivaient dans des logements menaçant ruine, principalement ceux concentrés dans les centres historiques urbains. Les 5 millions de personnes vivant dans l’habitat insalubre représentent le tiers de la population urbaine.

Cette situation est le résultat de développement de l’habitat insalubre à un rythme plus rapide que le logement formel et ce depuis plus de 20 ans en dépit des efforts des gouvernements qui se sont succédés pour résoudre ce problème. L’intégration sociale des populations à bas revenus et le bénéfice d’un logement décent est un droit universel.

Télécharger les pièces jointes