Accueil / Non classé / Energie : De l’âge de la pierre à l’ère de l’énergie renouvelable

Energie : De l’âge de la pierre à l’ère de l’énergie renouvelable

L’homme avait commencé à exploiter l’énergie il ya bien longtemps depuis l’âge de la pierre. Il produisait du feu par le frottement des pierres de silex. Ce n’est que plus tard que l’homme découvrait des sources d’énergie fossile comme le charbon, le pétrole et le gaz.Mais, en raison du développement économique et industriel d’une part, et l’accroissement démographique d’autre part, les réserves d’énergie fossile vont connaitre progressivement un déclin et une régression. Et pour pallier à ces difficultés, l’homme a été contraint à explorer des énergies alternatives et durables. Ainsi vont apparaître plusieurs formes d’énergies dites renouvelables, en l’occurrence l’énergie solaire, éolienne, hydraulique, nucléaire, géothermique et d’autres types encore.

Energies fossiles.

Il s’agit des énergies fossilisées dans des couches géologiques, et dont l’origine est liée à l’évolution dans le temps de la matière organique animale et/ou végétale. Dans ce qui suit je cite quelques exemples :

  •   Le charbon : C’est une matière fossile à partir de laquelle l’homme peut produire de l’énergie. Le charbon est le résultat de la fossilisation, l’enfouissement, la conservation et le confinement des restes végétaux dans des dépôts anoxiques sédimentaires. Les études ont montrés que 4% des réserves en charbon sont exploitées à ciel ouvert, et 97% en sont extraites des gisements profonds.
  •   Le pétrole : C’est la source d’énergie principale sur laquelle se base l’économie et l’industrie, aussi bien des pays développés que ceux en voie de développement. Le pétrole est une énergie fossile à base d’hydrocarbures. Il résulte de l’évolution de la matière organique conservée et confinée en milieu anoxique dans des dépôts sédimentaires généralement marins. La formation du pétrole exige l’existence d’une « roche mère », et nécessite la présence d’une « roche réservoir » (exemple une roche sableuse poreuse), et d’une « roche couverture » imperméable permettant de bloquer la fuite de la matière. Les hydrocarbures sont piégés, par la suite, dans des structures qui peuvent être tectoniques (plis, failles, dômes) ou stratigraphiques. Les explorations pétrolières sont très couteuses. Elles se basent principalement sur des études géologiques et sismiques.

D’autres types d’énergies fossiles existent comme les gaz et les schistes bitumineux.

Energies renouvelables.

Ce sont des formes d’énergies durables. En voici quelques exemples : 

  •   Energie solaire : Il s’agit de l’exploitation des rayons solaires comme source de production d’énergie. C’est une forme d’énergie qui peut être exploitée parfaitement dans les zones bien ensoleillées.
  •   Energie hydraulique : C’est une énergie très largement utilisée. Il s’agit de la production de l’électricité à partir des turbines que fait tourner de l’eau piégée dans des barrages.
  •   Energie éolienne : Il s’agit de l’exploitation du vent comme source de production de l’énergie.
  •   Energie géothermique : Elle correspond à une énergie produite à partir de la chaleur souterraine manifestement liées à la mise en place des magmas chauds en profondeur. Les eaux souterraines se réchauffent à proximité de ces intrusions magmatiques, et lorsqu’elles montent en surface sous pression sous forme de vapeur (cas des sources thermales et geysers), peuvent produire de l’électricité en présence de turbines. La chaleur est utilisée encore comme source de chauffage des ménages. Cette source d’énergie reste très limitée dans l’espace (Islande, Italie..).
  •   Energie nucléaire : Beaucoup de pays produisent de l’électricité à partir de l’énergie nucléaire. La France, à titre d’exemple, produit ¾ de ses besoins en électricité à partir du nucléaire, et le Japon en produit le 1/3. Néanmoins le recours à cette forme d’énergie nécessite beaucoup de précautions en matière de gestion des déchets nucléaires dont l’expérience de Tchernobyl en 1986 (République d’Okranie) reste encore gravée dans les mémoires.

Conclusion : Les réserves d’énergie fossile sont très limitées, par conséquent, et pour sécuriser l’approvisionnement de l’humanité en énergie, notre plus grand défi est la gestion rationnelle de ces ressources d’une part, et la promotion, la mise à niveau et la généralisation de l’accès aux différentes formes d’énergie renouvelable sans pour autant porter atteinte à notre santé et à notre environnement.

ZAHOUR G. Chercheur à la Fac. Sciences Ben M’Sik, Casablanca E-mail : [email protected]