Accueil / Education / Education : Plus de 268.000 bénéficiaires du programme ALEF de l’USAID

Education : Plus de 268.000 bénéficiaires du programme ALEF de l’USAID

En juin 2009, le programme « ALEF » est arrivé à son terme. Ce projet fait partie du programme d’assistance initié par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) au Maroc durant la période 2004-2009.

D’un budget de 29 millions de dollars, « ALEF » a réussi à enclencher une dynamique sur le plan national pour l’amélioration de la qualité et la pertinence de l’éducation. Ces finalités visent à renforcer la capacité des enseignants et des établissements à dispenser leurs programmes de manière pertinente. Comme elles tendent à aider les secteurs de l’enseignement et de la formation professionnelle à préparer les futurs diplômés à répondre aux besoins en compétences, actuels et à venir du Maroc.

Durant les cinq ans de son instauration, un grand nombre d’approches, mises en œuvre sur le terrain, ont été institutionnalisées. Introduite indépendamment, la pédagogie de pertinence (PP) ainsi que le programme des projets d’établissement et la mobilisation sociale (PEMS) constituent les modèles primaires du programme. Intégrés respectivement par le ministère de l’Education nationale et la Direction de l’évaluation et de l’organisation de la vie scolaire, ces deux axes ont été adoptés par plus de 500 écoles et collèges dans des régions pilotes à savoir Chaouia-Ouardigha, Grand Casablanca, Meknès-Tafilelt et l’Oriental en mobilisant 3.000 enseignants et plus de 268.000 élèves. Dans la même perspective, l’Entraide nationale s’est approprié le modèle Dar taliba de qualité (DTQ). Déployant ses propres ressources, cette instance a contribué à la construction de 14 DTQ en 2006-2007 et plus de 200 Dar taliba et talib dans 13 régions en 2007-2008. Par ces chiffres, le nombre des bénéficiaires a connu une progression. De 840 filles, ils sont passés à environ 15.600 adolescents dont plus de 6.000 filles.

Soulignant que le modèle des DTQ a été expérimenté dans 35 internats gérés par le ministère de l’Education Nationale en vue de son adaptation pour son application prochaine par ledit ministère dans tout le pays. Le modèle d’alphabétisation des femmes du projet a eu, quant à lui, des effets tangibles sur la vie des bénéficiaires. L’ayant adopté en 2007-2008, l’Académie régionale de l’éducation et la formation (AREF) de Casablanca l’a employé au profit de 24.000 femmes et hommes au moyen de fonds de l’INDH et plusieurs ONG. En 2008-2009, l’AREF de Casablanca a utilisé ce modèle dans tous ses programmes d’alphabétisation. D’autres régions ont fait de même, mais sans financement externe.

Le volet informatique figure également parmi les importantes réalisations du programme ALEF. Le portail Internet de la communauté éducative « Tarbiya.ma » compte, désormais, plus de 6.400 abonnés et connaît la visite quotidienne de 2.000 visiteurs. De plus, le programme national d’informatisation des établissements scolaires « Génie » a mis en place un ensemble de stratégie de gestion de laboratoire multimédia, des méthodes et outils d’utilisation des TIC.

Cette optique s’inscrit dans le cadre de l’application d’un modèle de formation continue et d’appui, dont bénéficieront 220.000 enseignant du Maroc.