Accueil / slideshow / Déchiffrer le code : L’éducation des filles et des femmes aux sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM)

Déchiffrer le code : L’éducation des filles et des femmes aux sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM)

Malgré des améliorations importantes ces dernières décennies, l’éducation n’est pas universellement
disponible et les inégalités entre les genres persistent. Une préoccupation majeure dans beaucoup de pays est non seulement le nombre limité de filles scolarisées mais aussi la limitation des parcours éducatifs proposés à celles qui vont à l’école. Cela inclut, plus précisément, la question de savoir comment combattre l’insuffisance de la participation et de la réussite scolaire des filles en sciences, en technologie, ingénierie et en mathématiques (STEM).

Les STEM sous-tendent le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’éducation aux STEM peut
apporter aux apprenants les connaissances, les compétences et les comportements nécessaires à des sociétés inclusives et durables. Laisser les filles et les femmes à l’écart de cette éducation et de ces carrières est une perte pour tous.

Le présent rapport vise à « déchiffrer le code », c’est-à-dire à décrypter les facteurs qui entravent ou facilitent la
participation, la réussite et la rétention des filles et des femmes dans l’éducation aux STEM, et ce que peut faire le secteur de l’éducation pour promouvoir l’intérêt des filles et des femmes pour les STEM et leur participation aux STEM.

Les écarts entre les genres dans la participation à l’éducation aux STEM au détriment des filles sont déjà perceptibles dans l’éducation et la protection de la petite enfance (EPPE) et deviennent plus visibles aux niveaux d’éducationultérieurs. Les filles semblent perdre leur intérêt pour les STEM avec l’âge et on constate déjà des niveaux inférieurs de participation des filles dans les études avancées au niveau du secondaire. Dans l’enseignement supérieur, les femmes ne représentent que 35 % de tous les étudiants inscrits dans des domaines d’études liés aux STEM. Il existe aussi des écarts entre les genres dans les disciplines des STEM, les niveaux
d’inscription des femmes les plus faibles étant observés dans les technologies de l’information et de la communication (TIC), l’ingénierie, l’industrie manufacturière et la construction, et les sciences de la nature, les mathématiques et les statistiques. Les femmes quittent les disciplines des STEM de façon disproportionnée durant leurs études supérieures, dans leur transition vers le marché du travail et même durant le cycle de leur carrière.

http://unesdoc.unesco.org/images/0025/002598/259816f.pdf

Télécharger les pièces jointes

Fichier Description Taille Téléchargements
pdf L’éducation des filles et des femmes aux sciences 8 MB 40

À propos Responsable de publication