Accueil / Actualités / COP22, une communication digitale efficace

COP22, une communication digitale efficace

Elle n’a pas encore démarré que déjà la COP22 a réussi à porter sa voix au Maroc et au-delà de ses frontières. A 100 jours de la 22e Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), le dispositif mis en place par le pôle Presse & Communication du Comité de pilotage de la COP22 dresse un bilan largement positif de ses premiers mois d’activités.

S’il reste encore 100 jours pour sensibiliser et mobiliser les acteurs nationaux et internationaux autour de la COP22, une chose est déjà acquise : en matière de communication, la COP22, qui se tient à Marrakech du 7 au 18 novembre prochains, occupera une place de choix en étant la première à communiquer en 4 langues. Disponibles en arabe, en français, en anglais et en espagnol, les supports de communication du comité de pilotage de la COP22 bénéficient ainsi d’une large diffusion qui s’illustrent d’ailleurs dans les statistiques de leur audience.

Mobilisation via les réseaux sociaux

Sur ses comptes officiels Facebook et Twitter, créés en avril 2016, le Comité de pilotage COP22 communique, entre autres, sur les activités de ses 11 membres mais aussi sur les dernières actualités liées à la CCNUCC et notamment sur les avancées relatives à l’Accord de Paris, adopté le 12 décembre 2015 à la clôture de la COP21 à Paris.

A la date du 28 juillet, la fan-page officielle de la COP22 comptait 24 016 fans. La page bénéficie par ailleurs d’un excellent taux de recrutement puisque 224 profils Facebook rejoignent la page en moyenne chaque jour. Deux pics d’affiliation notables ont été enregistrés à l’occasion de la révélation du logo officiel de la COP22 et de l’annonce de l’adjudicataire de l’appel d’offres relatif à l’aménagement du site Bab Ighli qui va accueillir l’événement.

Notons que 57% des fans de la page sont des hommes et que 74% ont plus de 25 ans. 82% des fans résident au Maroc. Suivent loin derrière les Français (6%), les Américains (1,07%), les Algériens (0,83%) et les Egyptiens (0,77%). La langue la plus communément parlée par les fans de la page est le français, suivi (dans l’ordre) par l’anglais, l’arabe et l’espagnol. Les messages diffusés sur la page Facebook de la COP22 ont essentiellement été vus par des profils de plus de 24 ans. Ces derniers représentent en effet 84% de la communauté atteinte, terme qui désigne la catégorie de fans à qui Facebook a délivré la publications. Globalement, les hommes sont les plus « atteints » par le contenu diffusé sur la fan-page officielle de la COP22 mais les femmes entre 25 et 34 ans les devancent. Cette catégorie d’âge, hommes et femmes confondus, est d’ailleurs la catégorie la plus active (partage la publication, aime la publication) puisqu’elle représente 19% des fans actifs.

Les publications de la page ont un impact certain sur la communauté Facebook. La vidéo du message royal lu par Lalla Hasnaa lors de la signature de l’Accord de Paris à New York a ainsi atteint 164 111 personnes.

La COP22 dispose également un compte Twitter officiel qui lui permet de bénéficier d’une audience mondiale puisque plus de 7 400 followers du monde entier le suivent. Seuls deux pays ne sont pas représentés dans la communauté Twitter de la COP22 : l’Angola et le Kazakhstan.

Depuis sa création, l’équipe dédiée a déjà posté plus de 2 350 tweets dans les 4 langues dont 77% ont été aimés et 76% ont été retweeté.

La portée internationale des messages et actualités diffusés sur le compte Twitter est évidente puisque seulement 22% des followers sont marocains ou résident au Maroc. Plus de 15% sont français et plus de 10% sont des Etats-Unis. Résolument digitale, la COP22 dispose même d’un profil Instagram (+ 1 220 followers) et d’un compte Snapchat.

Le rôle informatif du portail Internet

Depuis sa mise en ligne, le 15 mai 2016, le site Internet dédié à la COP22, www.cop22.ma, ne cesse d’attirer de nouveaux visiteurs. En effet, 62 % des visiteurs du portail sont de nouveaux utilisateurs, preuve que ce dernier est toujours en phase de recrutement. Une moyenne de 1 000 visites est ainsi enregistrée chaque jour, le pic de connexion ayant été enregistré lors du lancement du site avec plus de 4 746 visites enregistrées ce jour là.

Les visites elles-mêmes sont de très bonne qualité : en moyenne, la visite dure plus de 4 minutes, le nombre de pages vues s’établit à 4,06 et le taux de rebond est de 46,34%. Les internautes marocains arrivent en tête des visites au niveau du site puisqu’ils représentent plus de 56% des visites, suivis par les internautes français (9%) et les Etats Unis (3%).

Les visiteurs se rendent majoritairement sur le site après avoir effectué une recherche (43%), en entrant directement l’adresse (28,8%) ou via les comptes des réseaux sociaux de la COP22 (14,5%). Près de 75% des connexions au portail se font depuis un ordinateur ce qui alimente l’hypothèse que les connexions se font essentiellement depuis le poste de travail.

Depuis le 15 mai 2016, 250 348 pages ont été vues. La page d’accueil figure en tête des pages les plus visionnées devant la page « Qu’est-ce que la COP ? ». Ces éléments démontrent le rôle informatif important que joue le portail internet de la COP22 et le reste des outils mis en place pour servir la communication de cette rencontre de haut niveau.

Ce bilan montre par ailleurs les efforts fournis par la présidence marocaine pour faire résonner les enjeux de la COP22 au Maroc et bien au-delà.

Source : lnt.ma