Accueil / slideshow / COP22 : La coalition marocaine pour la justice climatique voit le jour

COP22 : La coalition marocaine pour la justice climatique voit le jour

La « Coalition marocaine pour la justice climatique » a vu le jour, dimanche à Rabat, à l’initiative d’organisations, associations, syndicats, réseaux de la société civile et mouvements sociaux marocains, réunis dans le cadre d’une concertation nationale en perspective de la Conférence des nations unies sur les changements climatiques prévue du 8 au 17 novembre 2016 à Marrakech(COP22) .

« Convaincus de l’importance et des enjeux de l’étape sur les perspectives de la lutte pour la justice climatique, et partant de la volonté commune de faire converger nos efforts, dans le respect de notre diversité, il a été décidé de constituer la Coalition Marocaine pour la Justice Climatique », indiquent les initiateurs de cette coalition dans un communiqué.

Cette initiative s’inscrit pleinement dans le prolongement, le renforcement et la convergence des actions menées depuis des décennies par les associations marocaines et internationales de protection de l’environnement, contre la désertification, la préservation des ressources en eau, et la protection de la biodiversité et pour une gestion équitable des ressources naturelles, souligne le communiqué.

La coalition se joint aux efforts déployés pour consolider la prise de conscience populaire et contribuer à une large mobilisation diverse, inclusive et autonome pour mutualiser les efforts dans une dynamique au niveau national, régional et international pour la justice climatique, affirme la même source, notant qu’elle se veut également un prolongement de la mouvance de la société civile internationale, dans le respect de la diversité des actions et des approches pour la protection de l’environnement.

Mettant en avant l’importance capitale qui échoit à la COP22, les initiateurs de la coalition relèvent qu’il s’agit tout d’abord d’une occasion d’amplifier de manière significative la conscientisation de la société marocaine aux enjeux environnementaux et changements climatiques et leurs conséquences pour l’avenir du Maroc.

Selon la même source, la tenue de la COP22 au Maroc offre aussi l’occasion de renforcer le débat public sur l’ensemble des enjeux liés à l’environnement et au climat (eau, déchets, préservation de la biodiversité, désertification, pollutions, etc.), d’évaluer les politiques publiques en la matière en vue de donner un nouvel élan sur une question vitale pour l’avenir des populations, d’autant plus que le Maroc est engagé dans des programmes ambitieux dans le domaine des énergies renouvelables et non fossiles.

Ainsi, la COP22 constitue une opportunité pour accélérer la prise de conscience des peuples, pour faire pression sur les Etats pollueurs, les autorités publiques et les entreprises pour des actions et des mesures concrètes, tant sur le plan national qu’international pour préserver la santé et les droits des peuples à une vie digne et un environnement sain, et particulièrement les pays du Sud qui paient, subissent et supportent les conséquences néfastes des pollutions et des déséquilibres des écosystèmes. C’est aussi l’occasion pour s’inscrire dans les débats internationaux, les élargir et contribuer à l’élaboration de propositions sur des thématiques nouvelles comme genre et climat, les réfugiés climatiques, la place et rôle des jeunes dans la protection de l’environnement, ajoute le communiqué.

Source : www.lnt.ma