Accueil / Non classé / Campagne de lutte contre le trachome dans la province de Errachidia

Campagne de lutte contre le trachome dans la province de Errachidia

Errachidia, 16 mai

  (MAP)-

 

La Délégation Provinciale du Ministère de la Santé à Errachidia entreprend du 16 au 31 mai une campagne de dépistage et de traitement du trachome, infection d’origine bactérienne responsable de cécité, avec l’objectif affiché d’éliminer le trachome cécitant avant la fin de l’année 2005.

Cette campagne qui ciblera les points les plus vulnérables au niveau de la province, notamment les cercles et villages d’Al Nif, Aoufous, Erfoud, Tinjdad, Goulmima et Rissani, s’inscrit dans la continuité et sera suivie d’autres campagnes similaires qui seront organisées tous les mois au cours de cette année.

Selon la Délégation Provinciale de la Santé, l’amélioration de l’état de santé ne peut être atteinte par l’extension et le développement des seuls services de santé. Ainsi, la prise en charge du trachome doit être soutenue par l’amélioration de l’infrastructure sociale et économique ainsi que par la contribution de secteurs autres que celui de la santé.

Les expériences et les enquêtes de terrain ont prouvé que le succès de lutte contre cette maladie, synonyme de pauvreté, ne peut être obtenu que par des améliorations en profondeur particulièrement de l’habitat, de l’hygiène du milieu, de l’approvisionnement en eau domestique saine et des voies d’accès.

Selon un document de la Délégation Provinciale de la Santé à Errachidia, le trachome, dont les facteurs favorisants sont notamment la pauvreté, la promiscuité, l’habitat insalubre, le surpeuplement, la cohabitation animal-homme, le manque d’eau saine et la mauvaise évacuation des déchets humains et animaux, est transmis soit directement par les sécrétions oculaires (larmes, suppurations) soit indirectement (par les mouches, vêtements, serviettes, mouchoirs, literies).

Cette maladie passe par cinq stades à savoir le trachome folliculaire (TF, qui signifie que la maladie est répandue dans la communauté), le trachome inflammatoire intense (TI, signifiant que le maladie est grave dans une communauté), le trachome cicatriciel (TS, apparitions de cicatrices indélébiles chez les personnes atteintes), le Trichiasis Trachomateux (TT, cils déviés vers la cornée, lésion pouvant mener potentiellement à la cécité), et l’opacité cornéenne (CO, lésion incapacitante qui conduit irréversiblement à la cécité).

Des enquêtes menées par la Délégation de la Santé révèlent que si le trachome inflammatoire ne constitue plus actuellement un grand problème de santé au niveau de la région, le trichiasis au contraire existe à l’état grave dans certaines poches.

A l’échelon provincial, le nombre de cas de trichiasis au mois de septembre 2004 est de 1723. Sur ce total, le cercle d’Erfoud représente à lui seul 40,63 pc des cas (La commune de Hsya compte 200 cas, suivie de Arab Sabah Ziz avec 177 cas, Al Nif avec 170 cas, Mcissi 63, Fezna 37, Arab Sabah Ghris 32 et Sifa avec 31 cas). La commune urbaine de Jorf totalise, quant à elle, 118 cas.

La lutte menée contre cette maladie repose sur les composantes de la stratégie CH.A.N.CE, à savoir “CH” ou chirurgie du trichiasis (prise en charge de tous les cas présentant un trichiasis), “A” ou antibiothérapie, N ou nettoyage du visage et des mains et “CE” ou changement de l’environnement.

Le Délégué Provincial du Ministère de la Santé à Errachidia, Dr Hani M’barek a souligné que le soutien, l’appui et la contribution de tous à cet effort est primordial pour assurer la prise en charge des personnes encore porteuses de trichiasis, atteindre les objectifs fixés et honorer l’engagement du Maroc envers ses partenaires internationaux, en l’occurrence “Initiative Trachoma International” (ITI).

L’objectif fixé, qui est l’élimination du trachome cécitant avant la fin de l’année en cours, a-t-il ajouté, suppose une synergie intersectorielle qui se manifeste à travers une intervention des partenaires tant internationaux que nationaux (Ministère de l’Intérieur, ONEP, communes, Education Nationale, Croissant Rouge Marocain, Entraide nationale et Délégation de la Jeunesse, Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Tafilalet et associations).

(MAP)