Accueil / Offres d'emploi / Avis de vacance N° o15/2016 Chargé/e de projet (Grade B4)

Avis de vacance N° o15/2016 Chargé/e de projet (Grade B4)

Mission

Sous l’autorité du Chef du Bureau et de la Direction générale des Droits de l’Homme et de l’Etat de droit, le/la titulaire contribuera à la coordination, la mise en œuvre et le suivi de projets internationaux d’assistance technique menés par le Conseil de l’Europe au Maroc, notamment relatifs à la liberté d’expression et la liberté des médias.
L’emploi est actuellement limité à la durée des projets (31 décembre 2017).

Activités essentielles

Le/la titulaire assure principalement les fonctions suivantes :
– contribue à l’organisation, à la coordination et à la mise en œuvre des différentes activités du projet, ainsi qu’au suivi des dépenses en étroite collaboration avec le Chef du Bureau à Rabat et le coordinateur de projet à Strasbourg et en conformité avec le règlement et les procédures du Conseil de l’Europe et les exigences des donateurs;
– effectue des tâches d’assistance administrative et participe au bon fonctionnement du Bureau du Conseil de l’Europe au Maroc, et en particulier est en charge des activités de communication externe du Bureau, notamment, suivi quotidien de la presse, réalisation de la revue de presse mensuelle du Bureau et de la lettre d’information du Bureau, gestion et alimentation régulière de la page Facebook du Bureau, en français et en arabe, couverture communicationnelle des activités du Conseil de l’Europe au Maroc et suivi des relations avec la presse ;
–  assure les liens avec les partenaires et les bénéficiaires nationaux du projet, les partenaires techniques et financiers internationaux (organisations internationales, Délégation de l’UE, etc.) et les autres parties prenantes au niveau national ;
– rend régulièrement compte au coordinateur de projet à Strasbourg  et au Chef de Bureau de l’état de mise en œuvre du projet et des résultats obtenus ;
– propose des ajustements dans le plan d’exécution du projet si nécessaire ;
– prépare les réunions du comité de pilotage et/ou de coordination du projet en étroite coopération avec le coordinateur de projet à Strasbourg ;
– contribue à la visibilité du projet.
Veuillez noter que le/la titulaire pourra être amené(e) à s’acquitter d’autres tâches qui ne sont pas mentionnées dans l’avis de vacance.

Critères d’éligibilité

La procédure de recrutement local est ouverte aux personnes déjà présentes au Maroc.

Seuls les candidats qui remplissent le mieux les critères suivants seront retenus pour la présélection.

Qualifications:
› Enseignement secondaire complet ainsi que des qualifications professionnelles appropriées.
› Une qualification de l’enseignement supérieur sanctionnée par un diplôme en sciences politiques, relations internationales, communication, sciences de l’information serait souhaitable.

Expérience :
› Au moins trois années d’expérience professionnelle au niveau national ou international dans le domaine de la communication et des sciences de l’information, y compris dans le domaine de la mise en œuvre de programmes internationaux d’assistance technique. L’expérience de la mise en œuvre de projets financés par l’UE est un atout.

Exigences linguistiques :
› Excellente connaissance de l’une des langues officielles (français) ;
› Excellente connaissance de la langue arabe à l’écrit et à l’oral;
› Une bonne connaissance de la langue anglaise serait un atout.

Nationalité :
› La vacance d’emploi précitée est ouverte aux ressortissant(e)s du Maroc ainsi qu’aux ressortissant(e)s de tous les Etats membres du Conseil de l’Europe déjà présent(e)s au Maroc.

Age :
› Moins de 65 ans à la date de clôture de l’avis de vacance.

Valeurs fondamentales du personnel

Les agents du Conseil de l’Europe adhèrent aux valeurs suivantes : Professionnalisme, Intégrité, Respect.

Compétences

Indispensables :
› Expertise professionnelle et technique
– Expérience de l’exécution de tâches correspondantes, notamment en matière de gestion et mise en œuvre de projets dans le cadre de programmes internationaux ou européens de coopération technique, en particulier, dans les domaines des droits de l’homme et de l’Etat de droit ;
– Connaissance fine du contexte politique, international, économique, social et culturel du Maroc ;
– Compréhension du droit des médias, de l’Internet, des politiques et pratiques de communication des organisations et/ou des droits de l’homme ;
– Compréhension du Conseil de l’Europe, de ses normes, activités et procédures ;
– Compétences informatiques : bonnes connaissances permettant d’utiliser des outils bureautiques courants (traitement de texte, tableur, bases de données, logiciels de présentation, outlook), très bonne maîtrise des outils de publication sur Internet et réseaux sociaux.

› Communication
› Planification et organisation du travail
› Analyse et résolution des problèmes
› Capacité à travailler en équipe et à coopérer
› Sens de l’initiative
› Orientation service

Souhaitables :
› Capacités rédactionnelles
› Souci de la qualité
› Souci des résultats
› Résilience

Pour plus d’informations, veuillez vous reporter au Répertoire des compétences du Conseil de l’Europe.

Informations complémentaires

Informations spécifiques à l’emploi en question :

Le salaire de référence est de €2137.18. Le salaire est assujetti aux taxes et impôts de l’Etat marocain, en particulier à l’impôt sur le revenu dont le titulaire devra s’acquitter personnellement auprès des services fiscaux.

Applications

Les actes de candidature, rédigés en français ou en anglais, doivent être soumis par le biais du système de candidature en ligne du Conseil de l’Europe.  En vous connectant à notre site www.coe.int/jobs, vous pourrez créer et soumettre votre formulaire de candidature en ligne. Les actes de candidature doivent être soumis au plus tard le 03 mars 2016 (à minuit heure d’Europe centrale).

Les candidatures sont examinées sur la base des exigences énoncées dans l’avis de vacance et les candidats sont informés en temps opportun de la suite donnée à leur candidature. Un certain temps après la date de clôture peut être nécessaire. Les candidats présélectionnés peuvent être invités à passer des tests écrits préalablement à l’entretien. Les tests écrits sont éliminatoires.

Conformément au Statut du Personnel du Conseil de l’Europe, l’âge obligatoire de départ à la retraite est fixé à 65 ans. Nous ne pouvons par conséquent accepter les candidatures de personnes ayant dépassé cette limite d’âge.

Les conditions de recrutement et d’emploi applicables sont énoncées dans l’Arrêté n° 1234 du 15 décembre 2005 définissant les conditions de recrutement et d’emploi du personnel temporaire recruté localement dans les lieux d’affectation du Conseil de l’Europe hors de France (lien vers l’Arrêté n° 1234).

Le Conseil de l’Europe encourage à se porter candidate toute personne ayant les qualifications exigées, sans distinction de sexe, de handicap, de situation maritale ou parentale, d’origine raciale, ethnique ou sociale, de couleur, de religion, de convictions ou d’orientation sexuelle.

Au cours des différentes étapes de recrutement, des mesures spécifiques peuvent être prises pour assurer l’égalité des chances des candidats handicapés.

The Organisation

Le Conseil de l’Europe est la principale organisation œuvrant à la promotion des droits de l’homme et de la démocratie en Europe. Il a été créé en 1949 dans le but de réaliser une union plus étroite entre ses membres et compte aujourd’hui 47 Etats membres ayant tous signé la Convention européenne des droits de l’homme.

Le statut de l’Organisation prévoit deux organes principaux : le Comité des Ministres, composé des Ministres des Affaires étrangères des Etats membres, et l’Assemblée parlementaire, formée de délégations des parlements nationaux. Le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux représente les collectivités territoriales des Etats membres. Le Commissaire aux droits de l’homme est une institution indépendante et impartiale au sein du Conseil de l’Europe chargée de promouvoir la prise de conscience et le respect des droits de l’homme dans les Etats membres.

La Cour européenne des droits de l’homme contrôle la mise en œuvre de la Convention dans les États membres. Les individus peuvent porter plainte pour violation des droits de l’homme devant la Cour de Strasbourg dès lors que toutes les voies de recours ont été épuisées dans l’Etat membre concerné.