Accueil / Non classé / Au secours d’un douar

Au secours d’un douar

 

Auteur : Moufid

La grande et célébre tribu d’Enjil des Ait Lahcen, caidat et province de Boulemane, connue pour son rôle de résistance et de rayonnement lors des phases critiques de l’histoire coloniales de la région,et dont sont issus des cadres qui ont contribué, à divers niveaux,au développement du Maroc en général, se trouve en ce moment dans un état de délabrement total inquiétant : aucune activité socio-économique viable, sinistrose et désœuvrement des jeunes,scolarisation aléatoire, pénurie chronique de l’eau potable et d’irrigation,végétation asséchée,difficultés d’élevage du cheptel(seule activité plus ou moins exercée), et toutes les retombées inhérentes à cette situation précaire.

Les autorités locales,exécutives et élues,et le mouvement associatif,rudimentaire,ne disposent,malheureusement,pas de moyens nécessaires pour le redressement de la situation,malgré leur volonté d’accomplir leur mission et les efforts louables déployés.

Les natifs de la région qui, pour diverses raisons,ont construit leur avenir et ceux de leurs enfants ailleurs, ne disposent pas d’un excédent de moyens financiers pour s’investir ou investir dans le pays de leurs parents ; certains enfants et petits enfants ont,purement et simplement,coupé toute relation avec le patelain de naissance de leurs parents.

L’esprit socialement coopératif qui a toujours caractérisé la population a quasiment disparu en laissant la place à une situation conflictuelle qui contribuz ,de façon significative et grave à la détérioration des relations humaines dont le role a été primordial dans l’épanouissement et le développement des anciens habitants de ce douar.

L’appel est lancé pour venir au secours de cette partie de notre cher Maroc en favorisant, dans la mesure du possible sa réhabilitation et son développement dans le sillage de la visite que vient d’y effectuer SM Le ROI Mohamed VI, que Dieu l’assiste.

Un natif de la région

À propos Responsable de publication