Accueil / Droits humain / Atelier International : « Tolérance et Droit Humains – Enseigner les Génocides »

Atelier International : « Tolérance et Droit Humains – Enseigner les Génocides »

 

Le centre de démocratie, en partenariat avec la Maison d’Anne Frank (Pays-Bas) et en collaboration avec le Centre du Droits des Gens a organisé à son siège de Rabat, l’atelier international « Tolérance et Droits Humains » avec la participation très fructueuse de Karen Polak and Annass Bendrif.

Pendant deux jours de travail, les participants ont redécouvert les processus qui ont mené aux génocides soit des Tutsi au Rwanda ou les Musulmans en Srebrenica en Bosnie-Herzégovine. Après le groupe de 14 participants c’est divisé en deux, l’un a travaillé sur Rwanda et l’autre à travaillé sur la Bosnie-Herzégovine.

Après des discussions très approfondis concernant le droit international et la définition du génocide tél qu’a été citée dans les conventions internationales, les participants ont développé des projets de panneaux qui peuvent être présentés dans des panneaux avec l’exposition d’Anne Frank.

Les deux sous groupes se sont retrouvés pour travailler sur les messages, et à la fin du deuxième jour, le partage des conclusions entre les deux groupes a fini par l’adoption de 6 posters : Trois pour Rwanda et 3 pour la Bosnie-Hezegovine.

Cet événement, qui constitue une suite de l’activité que les deux partenaires ont organisé en mois de Mai et qui a connu une réussite importante selon les participants et les visiteurs de l’exposition.

Le premier jour a commencé par un mot du président du centre de démocratie, Ahmed Jazouli, qui a rappelé le contexte de la rencontre, et le travail déjà entamé dans le partenariat avec la maison Anne Frank.

Ensuite les partcipants ont assisté à une introduction du thème du génocide, présentée par Anass Bendrif ; définitions d’un génocide et objectifs du travail sur les génocides. Il était l’occasion aussi, de discuter les approches éducatives par lesquels il faut présenter les victimes, les auteurs, les témoins et les sauveteurs.

 

Par la suite les membres se sont réorganisés en deux groupes de travail pour faire la conception des panneaux d’une manière participative, avec des photos et des textes.

Le deuxième jour, était consacré à la présentation du travail et l’évaluation ; chaque groupe a porté une critique à l’autre groupe.

Les commentaires et les suggestions ont été noté pour les prendre en considération au moment de la conception.

Les participants se sont mis d’accord à faire une recherche documentaire pour compléter les panneaux.

La clôture de ces deux jours était consacrée à la discussion de l’avenir du partenariat

À propos Responsable de publication