Accueil / Appels d'offres / Assistance technique pour l’élaboration d’un kit de formation en matière de prévention et de prise en charge des overdoses aux opioïdes au Maroc

Assistance technique pour l’élaboration d’un kit de formation en matière de prévention et de prise en charge des overdoses aux opioïdes au Maroc

TERMES DE REFERENCES :

Appel à candidature pour un (e) consultant(e).

Durée de la consultation: 16 jours.

  • CADRE GENERAL

Dans le monde, l’incidence des overdoses mortelles chez les personnes dépendantes aux opioïdes est estimée à 0,65% par an.  Les  risques d’overdoses sont élevés chez les personnes qui s’injectent des opioïdes, et lors de situations d’exposition telles que désintoxication, incarcération ou interruption du traitement de substitution, association alcool-sédatifs-opioïdes.

Au Maroc, les équipes de soins en addictologie dans les sites caractérisés par l’usage des opiacés,  sont en permanence vigilants aux risques encourus par les personnes dépendantes aux opiacés, notamment l’héroïne, car ce groupe constitue le groupe le plus exposé aux overdoses.  Ces risques sont augmentés chez les personnes souffrant d’une infection VIH ou VHC, ainsi que les personnes présentant des maladies respiratoires ou encore une dépression. Les risques encourus concernent également l’entourage des personnes en possession d’opioïdes (y compris ceux délivrés sur ordonnance).

La Naloxone, médicament peu onéreux, et disponible au Maroc, est un antidote reconnu pour inverser les effets de l’overdose d’opioïdes et prévenir ainsi une issue fatale.

Par ailleurs, dans l’entourage de la personne à risque, le personnel soignant, les amis, la famille, les collègues de travail, et toutes les personnes susceptibles d’être en contact avec elle (policiers, personnes offrant un hébergement aux toxicomanes, éducateurs pour les pairs et travailleurs de proximité) peuvent assister à une overdose. D’où l’importance d’interventions urgentes, pour éviter une fin fatale.

L’accès à la Naloxone est généralement limité aux professionnels de santé. Dans de nombreux pays, comme au Maroc, elle est toujours disponible en quantité limitée même en milieu hospitalier, y compris dans les ambulances. Sa disponibilité au niveau des urgences hospitalières est d’une grande importance associée à la mise en place de relais associatifs permettant un meilleur accès à ces services vitaux.

Ces dernières années, plusieurs programmes en vigueur dans le monde ont montré qu’en fournissant de la Naloxone aux personnes susceptibles d’être témoins d’une overdose aux opioïdes, on pouvait réduire sensiblement le nombre de décès qui en découle pour autant qu’on y associe une formation à l’utilisation du produit et à la réanimation des victimes.

Enfin, l’OMS recommande que la Naloxone soit mise à disposition des personnes susceptibles d’être témoins d’une overdose aux opioïdes, et de les former à la prise en charge pertinente.

D’où l’intérêt de la formation des différents intervenants concernés par cette problématique, au même titre que la mise à disposition du produit antidote, en vue de prévenir efficacement les overdoses.

  • OBJECTIF ET PRINCIPALES ETAPES DE PREPARATION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L’USAGE DES DROGUES ET LES ADDICTIONS

 II.1 Objectifs

  • Elaborer un module/kit de formation sur les interventions pratiques en matière de prévention des overdoses.
  • Assurer une session de formation des acteurs identifiés sur les pratiques de prévention des overdoses au Maroc.

III. Etapes relatives à la consultation :

Les étapes, ci-après, seront considérées pour l’élaboration du kit de formation et la réalisation de la formation au profit des acteurs identifiés:

1/ Elaborer un manuel pratique de formation sur les interventions en prévention et prise en charge des overdoses, tenant compte du contexte national, s’intégrant d’une manière cohérente dans le système de soins et les interventions communautaires de réduction des risques liés à l’usage des drogues injectables, et considérant :

  • l’état des lieux synthétique de la situation des risques d’overdoses au Maroc,
  • L’identification des acteurs ayant un rôle à jouer dans le cadre d’une approche cohérente de prévention et de prise en charge de l’overdose,
  • Les conduites à tenir (protocoles de manipulation et de dispensation de l’antidote), préconisés pour toute personne susceptible de porter secours en cas d’overdose).

2/ Animer une session de formation (durée : 1 jour), sur la prévention et la prise en charge des overdoses au profit de 20 intervenants parmi les acteurs identifiés.

III.  MISSION DU/DE LA CONSULTANT(E)

III.1 : 1ère étape (durée 03 jours) :

 Le/la consultant ( e) travaillera  en  étroite  collaboration  avec  le programme national de lutte contre les addictions au sein de la Direction de l’Epidémiologie et de la Lutte contre les Addictions (DELM), le bureau ONUSIDA Maroc, et l’Unité  de  Gestion du programme d’appui du Fonds mondial. Elle (il)  effectuera des  entretiens avec les personnes ressources, professionnels de santé, avec les acteurs associatifs œuvrant auprès des personnes dépendantes aux opiacés, ainsi qu’avec les personnes responsables au sein du ministère de la santé est susceptibles d’être impliquées dans la prévention et la prise en charge des overdoses (centre anti poison, direction des hôpitaux et des soins ambulatoires, direction du médicament et de la pharmacie..)

III.2. : 2ème étape (durée 12 jours) :

  • Elaborer le manuel pratique de formation en matière de prévention et de prise en charge des overdoses,
  • Préparer les outils de formation correspondants,
  • Animer une session de formation au profit de 20 intervenants sur les pratiques de prévention et de la prise d’une overdose.

 LIVRABLES

 Livrable 1 : Version finalisée du kit de formation avec un manuel pratique de en matière de prévention et de prise en charge des overdoses au Maroc, et les outils pratiques de formation

Livrable 2 : Rapport de la session de formation effectuée avec des recommandations pour la mise en œuvre du programme.

  1. COMPETENCES ET QUALIFICATIONS REQUISES :

 Le/la consultant (e) devra répondre aux qualifications suivantes :

  • Etre médecin spécialisé dans le domaine des addictions, ayant des compétences cliniques, scientifiques et techniques de terrain relatives à la  prise en charge des opioïdes et des programmes de réduction des risques liés à l’usage des opioïdes et dépendances ;
  • Maitriser des  directives  internationales  dans  les  domaines  de  la  prévention  et  de prise  en  charge des overdoses ;
  • Avoir une très bonne connaissance des dispositifs de soins et communautaires en matière de prise en charge des dépendances aux opiacés et de réduction des risques liés à l’usage de ces substances;
  • Témoigner de bonnes capacités analytique, conceptuelle et de synthèse d’informations de  diverses  sources  dans des rapports, concis dans le respect des délais fixés.
  • La connaissance du système de santé publique au Maroc est fortement préconisé ;
  • Etre francophone avec une bonne capacité rédactionnelle.

Dépôt du dossier de soumission :

  • Le dossier de candidature devra être envoyé aux adresses email :

[email protected] et [email protected] (point focal du programme National de Lutte contre les Addictions-DELM.MS) et [email protected]

  • Date limite de réception des dossiers de candidature : le 15 juin 2017 à 16h30.

Le dossier de candidature devra comprendre :

  • Le CV détaillé
  • Une Lettre de motivation
  • Une Note méthodologique détaillée relative à la conduite de cette activité, avec proposition de planning des différentes étapes de la consultation.
  • Une Proposition financière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos Responsable de publication