Accueil / Non classé / Application des techniques géomatiques à l’étude de l’aléa incendies de forêts et risques associés Cas de massif de Bouzaréa Alger

Application des techniques géomatiques à l’étude de l’aléa incendies de forêts et risques associés Cas de massif de Bouzaréa Alger

 

Auteur : Gueciouer ouardia

Les incendies de forêts et d’espaces naturels, constituent le désastre le plus dangereux à la vie humaine et le plus sérieux économiquement dans plusieurs pays méditerranéens, entres autres l’Algérie, où chaque année plus de 20000 hectares de forêts sont détruits par les feux. C’est le phénomène de dégradation le plus redoutable de la forêt algérienne et méditerranéenne ; il bénéficie de conditions physiques et naturelles favorables à son éclosion et à sa propagation .Il est difficilement contrôlable.

Notre étude a été conduite dans le contexte de définir une stratégie de combat contre les incendies de forêt et une meilleure gestion de ce risque. Afin de parvenir à cet objectif, nous avons procédé à l’établissement d’un modèle permettant sous un système d’information géographique (SIG), d’identifier les zones à risque et de cartographier leur étendue. Ce modèle intègre deux indices : l’indice d’aléa et l’indice de vulnérabilité. Le premier définit la susceptibilité du milieu naturel au démarrage et à la propagation des incendies. Cette susceptibilité résulte de la combinaison de facteurs ayant trait à la densité de végétation, au type de combustible, au gradient topographique, à l’exposition et à l’évapotranspiration. Le deuxième indice est de déterminer les zones vulnérables aux feux de forêts en fonction de zones d’influences. Les poids relatifs de ces facteurs ont été évalués en fonction de l’influence de chaque paramètre sur les feux de forêts.

L’application du modèle établi, en utilisant un environnement SIG (MapInfo et ENVI), sur les forêts du massif de Bouzaréah, a permis l’évaluation du degré de risque d’incendie et sa spatialisation.

Le résultat de cette étude se présente en une cartographie montrant la spatialisation des différents paramètres et le degré du risque de feux de forêts dans la zone d’étude.