Accueil / Non classé / Appel à la Population

Appel à la Population

 

Auteur : A.D.I.M. DAR IDA MOHLER

A.D.I.M. DAR IDA MOHLER جمعية دار ادا مولر Association Marocaine pour la Sauvegarde de l’Enfance en Péril Un enfant de Rue est toujours un enfant handicapé mental !

*N° 4744 du 30 juin 2003 Dossier Commune Wilaya Caïd n° 6157 Dossier Police n° 6159 *Inscrite à la banque de données 2007 au Ministère pour les Affaires Sociales

Jeudi 5 juin 2008/10:17:45/CGR/rg.

APPEL à la POPULATION

Cessez de faire l’aumône aux Enfants de la Rue !

Par cet APPEL, nous aimerions mobiliser la population, les mass-médias, et les institutions étatiques pour mieux aider les enfants de la rue.

60% de ces jeunes enfants de la rue sont des fugueurs, et ne s’y trouveraient pas des années durant sans la complicité irréfléchie de la population. Faire l’aumône à ces enfants de la Rue, c’est

tendre la main au Diable = à la débauche = à la violence = à la déchéance !

60% des enfants de la Rue qui vous demandent un Dirham pour aller manger, ne sont pas à leur première tentative journalière, ni à sa dernière ! Avez l’argent ainsi mendié, il n’iront pas satisfaire sa faim, ni s’habiller, ni se soigner !

Ces enfant de la rue sont en mesure de récupérer entre 80,- et 200,- Dirhams par jour, ou en moyenne entre 2’400,- et 3’600,- Dirhams par mois. Les plus paresseux entre eux récolteront tout de même 1’500,- Dirhams par mois ! Libre de toute imposition fiscale ! Libre de toute charge ! Qui dit mieux. ? Et les habits et souliers que vous leurs donnez ? Ils les vendront !

Bien des pères de famille ne réussissent pas à gagner pareil salaire mensuel pour nourrir leur famille nombreuse !

Avec cette aubaine journalière, l’enfant de la Rue avant tout s’achètera du “dihlio” (un litre et plus par jour), et des cigarettes (entre 10 et 25 par jour, et plus). Il s’approvisionnera aussi et selon son âge en drogues et en alcool de tout genre.

Mais, le 1. janvier 2008, à 01H00, un de ces enfants de la rue, a subi un grave accident de voiture, ivre de “dihlio”. Durant plusieurs jours et nuits, il était dans un état entre vie et mort. Le personnel soignant a trouvé dans ses habits 200,- Dirhams, (deux cents). Le solde pour compte d’une journée de mendicité !

Aujourd’hui cet enfant de la Rue assure, que s’il ne récolterait pas par jour tout cet argent dans la Rue, il ne s’y trouverait pas. Ce qu’il fait, qu’il est depuis 7 (sept) années dans la Rue maintenant !

CONCLUSION

Au lieu d’aider ces enfants aventurier de la Rue, la population participe inconsciemment à la destruction physique et psychique de cette jeunesse en perdition.

QUE FAIRE ?

Aidez-nous à aider ces enfants de la Rue : *Formez de quartier en quartier des groupes d’actions et de réflexions : =comment aider ces enfants, =comment subvenir à leurs besoins quotidiens, =comment réinsérer ces enfants dans la Société. *Veillez à ce que les marchands dans vos quartiers ne puissent plus vendre aux enfants mineurs ni diluants, ni drogues, ni alcools. *Travaillons ensemble, main dans la main !

Claude Grandchamp. A. Alaoui. Fondateur A.D.I.M.. Surveillant Général.

Siège : 16, rue Ouraoui, A.M., MA-10000 RABAT / MAROC Tel. : +212 66 44 20 45 +212 37 700 640 E-mail : enfantsdelarue2001@yahoo.fr daridamohler2001@yahoo.fr