Accueil / Appels d'offres / Appel à consultation Elaboration d’un guide conceptuel sur l’image de la femme dans les médias

Appel à consultation Elaboration d’un guide conceptuel sur l’image de la femme dans les médias

PROGRAMME

Cycle de Programme de Coopération n 8 : 2012-2016

Projet : MOR 08 GBV

Appel à consultation

Elaboration d’un guide conceptuel sur l’image de la femme dans les médias

Période de la prestation : 2eme trimestre 2016-début 3e trimestre

Date de début : …….. 2016

Date de fin : …………… 2016

Sommaire

  1. Contexte : 3
  2. Objectifs de la consultation : 5
  3. Mandat du prestataire. 5
  4. Livrables. 6
  5. Durée de la consultation : 6
  6. Calendrier d’exécution. 6
  7. Grille de notation et d’évaluation de l’offre de soumission. 7
  8. Compétences requises. 8

9 Pilotage de la mission. 8

  1. Modalités et délai de soumission. 8

Contexte

Au cours de ces dix dernières années, le Maroc a enregistré des avancées significatives en matière de l’ancrage de l’égalité entre les sexes et de promotion des droits de la femme. Cette évolution a été traduite par des réformes institutionnelles et Législatives, conformément aux engagements du Maroc aux recommandations des conférences et des conventions internationales : Beijing, CEDAW, Déclaration et objectifs  de Développement Durable.

Ce processus a été couronné par l’adoption de la Constitution  de 2011, qui consacre le principe de l’égalité entre les hommes et les femmes, prohibe toutes les formes de discrimination à leur égard et incite les pouvoirs publics à mettre en œuvre ces droits et à garantir leur effectivité (Article 6, 19, 30, 31et 164). Ainsi, suscite-elle de nouveaux défis en matière de promotion et de protection de droits des femmes.

Parallèlement, des stratégies et des plans d’action ont été mis en place visant à renforcer l’habilitation de la femme, et à rendre effective l’égalité de genre dans les domaines juridique, politique, économique et social afin que la femme  puisse assurer pleinement son rôle en tant que partenaire fondamental dans le développement du pays.

Toutefois, cette volonté pour que les femmes puissent jouer pleinement du rôle qui est le leur dans la société n’a pas été accompagnée, au niveau du paysage médiatique, par des messages cohérents avec les avancées qu’elle a pu réaliser dans divers domaines, ni avec les vraies préoccupations, ni avec les missions importantes qu’elles accomplissent au sein de la société. Bien des moyens et canaux de communication continuent encore à véhiculer des messages dégradants, non valorisants et à consacrer une image stéréotypée qui restreint la femme dans des rôles  traditionnels, de femme au foyer, inactive, chosifiée et de femme victime.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la charte nationale pour l’amélioration de l’image de la femme, d’autres actions ont été accomplies, telles que l’amendement de la loi 77.03 relative à la communication audiovisuelle, l’élaboration de la charte d’éthique et de déontologie élaborée en 2013, les études réalisées par le Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et de Développement Social (MSFFDS) relatives à l’amélioration de l’image de la femme dans les médias.

Conscient également de l’impact et de l’importance de l’image véhiculée par les médias et qui tend à reproduire la construction des rôles sociaux et la permanence des stéréotypes, et compte tenu des axes stratégiques du MSFFDS déclinées dans son plan gouvernemental pour l’égalité (PGE), notamment au niveau du quatrième objectif du premier axe relatif à l’institutionnalisation et la diffusion des principes de l’équité, de l’égalité et l’instauration des bases de la parité, le MSFFDS a procédé, dans un cadre partenarial avec le Ministère de la Communication, à la création de l’observatoire national de l’image de la femme dans les médias (ONIFM), le 13 octobre 2014 (date de publication dans le bulletin officiel). Cet observatoire est un mécanisme national tripartite, qui rassemble des partenaires institutionnels (départements ministériels, acteurs associatifs et centres universitaires de recherche et d’études). C’est également un cadre qui instaure et consolide l’approche participative en tant que choix stratégique, adopté par  ses intervenants, œuvrant à assurer la veille et l’observation des différentes images dégradantes, dévalorisantes et stéréotypées de la femme.

Les objectifs stratégiques de l’Observatoire National de l’image de la Femme dans les Médias sont définis comme suit :

  • La veille et le suivi de l’image de la femme dans les différents produits médiatiques: Presse écrite, radiophonique, audio-visuelle et numérique;
  • Contribution à l’élaboration des études et des recherches concernant l’image de la femme dans les médias.

Pour atteindre ses objectifs, l’observatoire s’est fixé comme missions:

  • Assurer la veille en vue d’observer les différents produits médiatiques ;
  • Elaborer et développer les indicateurs dans le domaine de la veille de l’image de la femme dans les medias ;
  • Mettre en place une base de donnés relative aux images stéréotypées collectées des différents produits médiatiques (Presse écrite, radiophonique, audio-visuelle et numérique) ;
  • Contribuer à l’élaboration des études et des recherches inhérents à l’image de la femme dans les médias,
  • Suivi et évaluation de l’image de la femme dans les politiques publiques ;
  • Elaborer le rapport annuel et les rapports périodiques sur la base des informations collectées

Le plan d’action 2016 de l’ONIFM comprend plusieurs actions dont l’élaboration d’un guide conceptuel sur l’image de la femme dans les médias est l’objet de cette consultation.

Il est à noter que le Ministère de la Solidarité de la Femme, de la Famille et Développement Social, et dans le cadre du programme d’appui de l’UE à la mise en œuvre du PGE, une composante Assistance Technique a été lancée pour appuyer les ministères partenaires à la réalisation d’actions en lien avec le PGE. Dans ce sens, un projet avec le Ministère de la Communication est en cours de lancement et concerne : « L’élaboration d’un guide de lutte contre les stéréotypes sexistes dans les médias».Ce document est destiné aux acteurs médiatiques comme support d’analyse.

Ainsi un effort d’harmonisation et d’articulation avec le présent travail doit être assuré pour avoir un résultat de qualité et de grande utilité pour l’ensemble des destinataires des deux produits.

Objectifs de la consultation :

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action de l’Observatoire National de l’Image de la Femme dans les Médias 2016, le Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et de Développement Social en partenariat avec UNFPA, procède au recrutement d’un-(e)-consultant-(e)- pour l’élaboration d’un guide conceptuel sur l’image de la femme dans les médias.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de l’exécution du Plan de Travail Annuel 2016 entre le MSFFDS et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et représente la continuité de la consultation réalisée dans le cadre du Plan de Travail de 2015 visant à élaborer la feuille de route de cet Observatoire.

La présente consultation a pour objectif :

Objectif Général :

  • Elaboration d’un guide conceptuel sur l’image de la femme dans les médias.

Objectifs spécifiques :

  • Identifier et définir les différents concepts relatifs à l’image de la femme dans les médias ;
  • Identifier et définir les différentes significations de l’image stéréotypée ;
  • Identifier et définir les pratiques stéréotypées en relation avec l’image de la femme ;
  • Elaborer une grille de lecture pour définir l’image stéréotypée/image dévalorisante/ image humiliante/image dégradante.
  • Identifier les champs sémiotiques et sémantiques de chaque concept.

Résultats attendus :

Le guide  permettra :

  • La compréhension des concepts liés aux inégalités du genre ;
  • L’appropriation des concepts identifiés selon la grille de lecture adoptée ;
  1. Mandat du prestataire :

Pour l’élaboration du guide conceptuel relatif à l’image de la femme dans les médias, le (la) consultant(e) tout au long du processus de sa mission, travaillera en étroite collaboration avec l’équipe du MSFFDS, les membres de l’ONIFM et la représentante de UNFPA

La prestation doit inclure:

Phase préparatoire :

– Elaborer une note méthodologique détaillée déclinant la démarche à adopter pour la réalisation du guide.

– Sur la base de la note méthodologique, tenir une réunion de travail avec les responsables du MSFFDS et la représentante du UNFPA;

– Tenir des réunions de travail avec les membres de l’ONIFM ;

– Procéder à des investigations, benchmark et collecte des données et documentations fondamentales pour la réalisation de la prestation ;

Phases de réalisation :

– Constituer des focus groupe ;

– Elaborer un rapport sur le benchmark ;

– Elaborer  la version préliminaire du Guide ;

– Elaboration de la version finale du guide sur la base des remarques et observations du comité de pilotage.

Il est à noter que les rapports seront rédigés en arabe et en français soumis à l’autorité contractante avec un support électronique.

Les livrables seront soumis à la validation des différentes parties prenantes.

4. Livrables

  • Une note méthodologique conformément aux termes de références (cahier de mission);
  • un rapport sur le benchmark national et international ;
  • Version préliminaire du guide ;
  • Version définitive du guide en arabe et en français ;
  • Une présentation Power Point du guide en arabe et en français

Tous les documents seront livrés en arabe et en français, sous format papier et numérique.

 5. Durée de la consultation :

La consultation s’étale sur une période de 45 jours sans dépasser le mois Juillet 2016, les durées de validation et des arrêts ne sont pas incluses.

6 Calendrier d’exécution

Phase échéance
Une note méthodologique conformément aux termes de références 7 jours
Le rapport du Benchmark 10 jours
Version préliminaire du guide 20 jours
Version définitive du guide 08jours
Total 45 jours

7. Grille de notation et d’évaluation de l’offre de soumission

La commission d’ouverture des plis, composée de représentants (es) du Ministère de Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social (MSFFDS), d’un(e) représentant(e) de l’ONIFM et du représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA), est chargée de sélectionner le consultant(e) selon les critères d’évaluation et barèmes de notation suivants :

Analyse des offres techniques. 

La note technique globale NT sur 100 points est obtenue à travers l’évaluation de l’offre technique en application d’un barème de notation ventilé selon les deux rubriques suivantes :

GRILLE D’EVALUATION Note maximale
100
Rubrique 1 Expertise et formation du soumissionnaire 50
1.1 Expérience et expertise dans le domaine d’intervention de la prestation 20
1.2 Expérience de travail avec les institutions nationales 15
1.3 Formation (diplôme et certificat) 15
Rubrique 2 Démarche méthodologique 50
2.1 Méthodologie excellente Approche méthodologique qui retrace les objectifs de la prestation, en détaillant la consistance et comportant une valeur ajoutée par rapport aux spécifications du CPS.  40
Méthodologie satisfaisante Approche méthodologique qui retrace les objectifs de laprestation en détaillant la consistance. 25
Méthodologie acceptable Approche méthodologique qui retrace seulement les objectifs de la prestation sans détailler la consistance. 15

 

Méthodologie non conforme Approche méthodologique qui est incohérente et/ou non conforme aux objectifs de la prestation.  0
2.2 ·        Clarté de la présentation

·        Logique et réalisme du plan d’exécution

·        Respect des délais

·        Pertinence des outils d’évaluation de la prestation

10

Seront éliminées à l’issue de cette phase toutes les offres ayant obtenu une note technique inférieure à la note technique minimale de 70 points.

 Analyse des offres Financières. 

La note financière (NF) est établie en fonction du rapport suivant : NF= (P0/P) x 100

Avec : P0: Prix de l’offre la moins disante

P: Prix proposé

L’analyse technico-financière permet d’établir le classement définitif des concurrents selon les valeurs obtenues de la note globale (NG).

La note globale (NG) sur 100 sera calculée comme suit :

NG = 0,7 x NT + 0,3 x NF

L’offre retenue sera celle qui aura reçu la note globale (NG) la plus élevée.

La commission peut convoquer, par écrit, les soumissionnaires auprès desquels elle juge nécessaire d’obtenir tout éclaircissement sur les offres ; ces éclaircissements, à formuler par écrit, doivent se rapporter uniquement aux documents contenus dans les plis.

Compétences requises

Cette prestation sera confiée à un(e) consultant(e) ou un bureau d’étude qui mettra à la disposition de cette consultation des ressources ayant les compétences et les expériences confirmées dans les domaines liés à l’objet de la prestation. Le consultant(e) ou le bureau d’étude doit :

  • Disposer d’un diplôme supérieur en sociologie de communication, Sémiologie ou équivalent ;
  • Avoir des connaissances solides sur la société marocaine et l’environnement sociétal marocain.
  • Avoir de bonnes connaissances dans le domaine de l’approche Genre (Équité et Égalité femmes/hommes) et dans l’approche droit (lois, concepts, définitions) ;
  • Avoir de bonnes connaissances dans le domaine de la Diversité (culturelle, raciale, religieuse)
  • Possédant des expériences  dans des  projets similaires ;
  • Maitriser les méthodes d’investigation et des recherches ;
  • Disposer d’une bonne connaissance du contexte relatif au sujet de la dite consultation ;
  • Avoir d’excellentes capacités d’analyse, de rédaction et de synthèse.

Tout prestataire ne remplissant pas l’ensemble des critères ci-dessus sera automatiquement éliminé.

Pilotage de la mission

Un comité de pilotage constitué de représentants (es ) du MSFFDS,  de UNFPA et de ONIFM assurera le suivi de la mission. Il aura pour mandat de valider le cahier de mission ainsi que les livrables découlant des différentes phases de la prestation.

Modalités et délai de soumission

Le dossier de soumission doit comprendre :

  1. Une note méthodologique décrivant l’approche et les outils préconisés pour la réalisation de la prestation et un calendrier d’exécution ;
  2. Le CV actualisé et détaillé de l’expert(e) ;
  3. Une proposition financière détaillée.
  4. Les attestations de références pour des travaux similaires.

Les dossiers de candidatures doivent être placées dans une enveloppe extérieure avec la mention «Guide conceptuel sur l’image de la femme dans les médias» et déposée à l’adresse suivante : Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social, 47, Avenue Ibn Sina, Agdal, Rabat.

Les jours de réception sont les jours ouvrables selon les horaires en cours de l’administration jusqu’à expiration du délai, à l’exception des jours fériés. Les dossiers qui parviendraient après la date limite fixée ne seront pas pris en compte.

Les candidats doivent assumer les risques inhérents au délai d’acheminement par un tiers porteur. L’administration se réserve le droit de vérifier Les déclarations du titulaire et lui demander de produire les justificatifs confirmant ses déclarations.

Les propositions doivent être soumises au plus tard le 6 juin 2016 à 16 heures.

À propos Responsable de publication