Accueil / Non classé / Appel à candidature Mieux informer sur les migrations

Appel à candidature Mieux informer sur les migrations

 

Contexte

L’action s’inscrit dans le cadre du projet conçu par l’IPP et l’IPAO, « Sans Papiers sans clichés, libres voix : mieux informer sur les migrations », financé par l’Union européenne et la Direction du Développement et de la Coopération de la Confédération suisse.

Elle prolonge et approfondit des initiatives déjà prises par l’IPP et l’IPAO pour stimuler une couverture médiatique des faits migratoires, qui échappe au sensationnalisme et aux clichés et qui serve à créer des synergies fertiles entre journalistes et acteurs de la société civile des pays d’origine (Mali, Mauritanie et Sénégal), de transit (Algérie, Maroc et Tunisie) et de destination (Espagne et France) des flux migratoires.

Les médias constituent la fenêtre principale à travers laquelle les citoyens reçoivent des informations à propos des questions migratoires. Les reportages et informations diffusés sur les enjeux migratoires participent à la formation des opinions publiques, et souvent à leur crispation. Il est de la responsabilité professionnelle des médias de proposer une mise en perspective pluraliste des différentes politiques proposées. Plus encore que sur tout autre sujet, lorsqu’il s’agit de questions aussi sensibles que les questions migratoires, ils se doivent de respecter les normes professionnelles, de relayer la voix de tous les acteurs concernés, de prendre en compte la parole des populations et de la société civile et d’exposer les options en présence de manière crédible.

Or le traitement journalistique des migrations écorche souvent les règles de déontologie du journalisme. Qu’il s’agisse de drames survenus au cours des tentatives de passage de frontières ou de statistiques sur les migrants, le thème de la migration se prête aisément à la simplification et au manichéisme. C’est pourquoi une composante essentielle de l’action vise à :

1- Réitérer les principes fondamentaux du métier de journaliste : la recherche de la vérité, l’indépendance, l’impartialité, l’inclusion des voix marginalisées, et la responsabilité à l’égard des autres. Cette étape apportera aux journalistes les outils nécessaires à une couverture journalistique qui soit à la hauteur des enjeux. (Activité 3)

2- Promouvoir une couverture proactive des migrations, qui ne dépende ni des emballements médiatiques, ni des politiques de communication des gouvernements et des ONG, mais d’un véritable effort de recoupement de toutes les sources d’information.

Projet MIMIG

Formation a la couverture mediatique des migrations

MIMIG AAC Annexe Charte