Accueil / Non classé / ADELMA Trois Agents de Développement Local

Dans le cadre du projet “ Appui à la Décentralisation et l’Amélioration de la Gouvernance Environnementale dans le milieu rural de la Région Tanger Tétouan” ADAGE-CRRTT, les trois (3) agents de développement local basés dans trois villes de la RTT (Chefchaouen ou Ouezzane, Tétouan et Larache)

ADELMA Trois Agents de Développement Local

Projet12 –PR1-0507« Appui à la Décentralisation et l’Amélioration de la Gouvernance Environnementale dans le milieu rural de la Région Tanger Tétouan»  ADAGE-CR-RTT

 

REF N° 0002/ ADAGE-CRRTT/09/2013

Date limite de réception de candidatures :

Le 29 septembre 2013 à 24h00

Le Dossier de candidature est composé :
d’un CV détaillé  et une lettre de motivation,
en précisant sur l’objet du mail/courrier le nom de la zone de candidature.
A envoyer à l’Association de Développement Local Méditerranéen (ADELMA)

Par mail : association.adelma@gmail.com

Par courrier poste ou à déposer à l’adresse :

Avenue Youssef Ibn Tachfine, imm Ibn Tachfine 2 étage n°5 Tanger

Tel : +212 53 93 21 418 ;      FAX +212 53 99 46 677

 

$Historique et exposé des motifs

L’Association de Développement Local méditerranéen (ADELMA) en partenariat avec la Fondation Alliance pour la Solidarité au Maroc, l’Observatoire Régional de l’Environnement et du développement durable de la Région Tanger Tétouan (OREDD-TT) initient la mise en œuvre du projet élaboré conjointement et financé par l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID) pour l’année 2013 et Portant sur la “ Appui à la Décentralisation et l’Amélioration de la Gouvernance Environnementale dans le milieu rural de la Région Tanger Tétouan”. Ce projet, ci-après nommé ADAGE-CRRTT, propose de travailler à l’échelle de la Région Tanger-Tétouan pour améliorer la gouvernance locale en matière d’environnement et contribuer au renforcement du processus de décentralisation et régionalisation avancée.

Axes d’intervention du projet

  1. Renforcement des capacités et des moyens de l’Observatoire Régional de l’Environnement et du Développement Durable (OREDD) dans la réalisation de ses missions d’aide à la prise de décision, à la planification et au suivi-évaluation des stratégies et plans opérationnels pour l’environnement et le développement durable.
  2. Accompagnement des collectivités territoriales de la Région Tanger Tétouan (conseil régional, assemblées provinciales et communes) dans le développement et la mise en place de plans de développement territoriaux intégrant l’environnement, l’approche genre et la participation citoyenne
  3. Identification de projets pilotes de développement durable, d’aménagement du territoire et de gestion environnementale dans les communes rurales de la Région Tanger Tétouan en promouvant la création d’emplois verts[1], la participation citoyenne, la parité et l’égalité des chances.
  4. Renforcement des capacités d’incidence des acteurs de la société civile dans l’élaboration et la mise en place des stratégies de développement durable au niveau local.

Zones d’intervention du projet

Une trentaine de Communes rurales sont concernées par le projet qui se répartissent en trois (3) zones comme suit:

–           zone 1 : CR des Provinces Chefchaouen – Ouezzane

–           zone 2 : CR des Provinces Larache– Tanger/Assilah

–           zone 3 : CR des Provinces Fahs Anjra- Tetouan – M’diq/Fnideq

Chaque ADL se chargera d’une zone selon les tâches définies ci-après.

Missions et Tâches des agents de développement local d’ADELMA

Dans le cadre du projet “ Appui à la Décentralisation et l’Amélioration de la Gouvernance Environnementale dans le milieu rural de la Région Tanger Tétouan” ADAGE-CRRTT, les trois (3) agents de développement local basés dans trois villes de la RTT (Chefchaouen ou Ouezzane, Tétouan et Larache) sont appelés(es) dans chacune de leur zone d’intervention à:

1.      Faciliter l’exécution des résultats 2,3 et 4 du projet au niveau local:

  • Assurer la mise en place ponctuelle des activités du projet telles que prévues dans le document du projet et dans le plan de travail dans le respect des prévisions budgétaires et temporelles.
  • Animer  avec la coordinatrice locale les différents ateliers de présentation du projet et de concertation au niveau régional, provincial et local.
  • Informer les associations et communes rurales partenaires du projet sur les différentes activités et inciter leur participation
  • Assister les experts chargés de la réalisation des diagnostics participatifs intercommunaux sur la gouvernance environnementale: collecte de données, animation d’ateliers participatifs selon la méthodologie accordée avec les experts.
  • Faciliter la mise en place des programmes de renforcements de capacités et des ateliers de sensibilisation et d’information sur la bonne gouvernance environnementale (préparation technique de ces derniers, appui dans l’identification des bénéficiaires des formations en étroite coordination avec la coordinatrice du projet et en collaboration avec les présidents et secrétaires généraux des communes rurales de la RTT, rédaction des comptes rendus de chaque atelier de sensibilisation et/ou session de formation…)
  • Accompagner les groupements communaux dans l’identification et formulation de projets de développement durable et gestion environnementale et la recherche de partenariat.
  • Organiser et/ou animer  des ateliers de réflexion et sensibilisation des acteurs locaux de la société civile sur l’environnement, la participation citoyenne et approche genre (avec l’appui de la coordinatrice et responsable APS).
  • Appuyerà la conception et préparation, par les associations locales, des campagnes de sensibilisation de la population sur l’état de l’environnement, leur droit de vivre dans un environnement sain et de participer à la vie publique, et sur les mécanismes de participation citoyenne et réaliser leur suivi-évaluation.

2- Assurer le reporting des résultats 2,3 et 4 (sus mentionnées)  et la communication avec les responsables du projet (ADELMA, APS)

  • Réaliser un compte-rendu hebdomadaire sur l’état d’avancement des activités au comité de coordination (ADELMA, APS)
  • Rédiger des rapports techniques mensuels et des rapports trimestriels de suivi des indicateurs.
  • Rédiger les comptes rendus des réunions avec les bénéficiaires directs du projet

(Collectivités locales et société civile), des ateliers de réflexion, de sensibilisation, et des sessions de formation et toute autre activités similaires et leur communication au comité de coordination (ADELMA, APS)

  • Informer le comité de coordination du projet de toute contrainte, changement de planification et empêchement dans la mise en place de toute activité du projet.

3- Médiatisation du projet, de ses activités et ses résultats au niveau local et le maintien de bonne relation institutionnelle

  • Assurer la couverture médiatique des évènements du projet et la vulgarisation de ses résultats dans les différents médias locaux
  • Veiller à garantir la visibilité de chaque partenaire qui participe à la réalisation du projet
  • Maintenir de bonnes relations institutionnelles avec les acteurs locaux, travailler dans un cadre professionnel.
  • Consolider et actualiser le répertoire des acteurs locaux

4-   Autres tâches :

  • Assurer toute autre tâche selon le besoin.
  • Travailler en bonne coordination avec la coordinatrice du projet-ADELMA, et avec les autres ADL du projet ADAGE et en collaboration avec les ADLs du projet Initiative Régionale pour le renforcement des capacités des communes rurales de la Région Tanger-Tétouan en matière de genre et d’égalité des chances.

Profil recherché

L’agent de développement local doit avoir les qualifications suivantes: 

1-     minimum Bac+4 en environnement, sociologie rurale, en géographie/Aménagement du territoire, développement local, économie rurale ou lauréat de l’INAS

2-     expérience confirmée de terrain en développement communautaire, animation et vulgarisation rurale.

3-     expérience dans la gestion des relations institutionnelles.

4-     formation et expérience en communication et approche participative.

5-     maîtriser le français et l’arabe écrit et oral.

6-     maîtriser l’informatique (Excel, Word, Powerpoint, internet et courrier électronique…).

7-     aptitude et disponibilité au déplacement dans le milieu rural et d’entrer en contact avec la population rurale.

8-     Connaissance de la zone d’intervention du projet.

9-     Capacité de synthèse et de rédaction des rapports et comptes rendus.

10-  Domiciliation dans une ville de la zone d’intervention. 

et démontrer les qualités suivantes:

·        Professionnalisme: rigueur,  esprit d’initiative et dynamisme, certaine autonomie mais partage de l’information et des prises de décision importante en étroite coordination avec la coordinatrice  ADELMA.

  • Planification et organisation : efficacité et efficience dans le travail, respect des délais.
  • Engagement  pour l’égalité de genre, l’environnement et les droits humains, et disposition pour travailler dans un contexte rural.
  • Communication : capacité de représentation institutionnelle, capacités rédactionnelles et de synthèse et capacités de communication orale et écrite.
  • Travail en équipe : Grande capacité de coordination et de communication avec le personnel du projet, dynamisation, bonnes relations interpersonnelles.

Durée du contrat: CDD de12 mois (octobre 2013-septembre 2014)

Le salaire BRUT est de : 7500,00 DH  (environ 6000 DH net) et comprend IGR, les cotisations à la sécurité sociale et AMO.

Lieu: Chaque ADL aura à sa charge une zone d’intervention d’une dizaine de communes rurales regroupées en territoires intercommunaux.

 

 

 

 



[1]On entend ici par « emplois verts » les emplois dans l’agriculture, l’industrie, les services et l’administration qui contribuent à lapréservation ou au rétablissement de la qualité de l’environnent. Ces emplois contribuent à diminuer la consommation d’énergie, de matières premières et d’eau grâce à des stratégiesd’amélioration du rendement, à réduire les émissions de carbone dans l’économie, à minimiser ou àéviter totalement toutes les formes de déchets et de pollution et à protéger et restaurer les écosystèmes et la biodiversité (Rapport Green Jobs: Towards Decent Work in a Sustainable, Low-carbon World. PNUE/OIT/OIE/CSI (2008).