Accueil / slideshow / Action sociale : l’entreprise sociale cherche son financement

Action sociale : l’entreprise sociale cherche son financement

Olea Institute (Association pour le développement et l’entrepreneuriat solidaires) a organisé son second « Social Talk », jeudi 29 octobre à Rabat. «Financer l’entreprise sociale : les outils et mesures de mise en oeuvre » était la thématique retenue pour cette deuxième édition, laquelle a connu la participation de plus de 350 acteurs institutionnels, économiques et sociaux. De plus, 200 associations et coopératives, 100 jeunes, 50 entreprises, 30 institutions et 20 chercheurs nationaux et internationaux, ont pu prendre part à cette rencontre.

Visant à mettre en place un cadre d’action pour l’entreprise sociale, l’événement a été ponctué par plusieurs présentations de projets sociaux, ainsi que des interventions de haute facture, à travers deux panels. Animés, entre autres, par Hicham Serghini, DG de la Caisse Centrale de Garantie, Larbi Belarbi, membre du Conseil Economique Social et Environnemental, Abderrahim Aquesbi, DGA de Maroc Export, Jean-Michel Lecuyer, DG du Comptoir de l’Innovation, fond d’investissement européen pour l’entrepreneuriat social, Amine Bensaid, Président de l’Université Mundiapolis, Abdelkrim Azenfar, Directeur de l’Office du Développement et de la Coopération – ODCO, Jean-Bruno Manhes, Représentant de l’Unicef, et Imane Belmaati, responsable développement de l’entrepreneuriat à Attijariwafa Bank. Les deux panels ont abordé l’état des lieux de l’entreprise sociale au Maroc, ainsi que son financement et son intérêt.

Par ailleurs, à l’issue des travaux de cette deuxième édition, un protocole d’accord pour le lancement des travaux concernant la création en 2016 du « Label entreprise sociale » ainsi que du « Package d’accompagnement et de financement de l’ES » a été signé.

Cette initiative, menée par Olea Institute et ses partenaires Attijariwafa Bank, l’ANPME, la CCG et le Comptoir de l’innovation, vise à élaborer un cadre qui permettrait à l’entreprise sociale de voir le jour concrètement au Maroc. L’idée étant de permettre aux acteurs du développement et l’entreprenariat solidaires de devenir les leviers de la transformation sociale et sociétale.

«Toute structure agissant dans le champ de l’entrepreneuriat social pourra prétendre à ce label et bénéficier des avantages du package d’accompagnement et de financement», explique M. Younes El Jaouhari, Président d’Olea Institute. L’association se dit également prête à accompagner 20 structures en 2016 en vue de leur transformation en entreprises sociales.

Source: www.lnt.ma

À propos Responsable de publication