Accueil / Non classé / Accompagner les pratiques médiatiques et numériques des jeunes

Accompagner les pratiques médiatiques et numériques des jeunes

Les médias numériques offrent un terrain idéal à l’expérience de la jeunesse

Pour les plus jeunes, curieux, joueurs, et déjà avides d’images en mouvement, Internet représente une source de distractions et de connaissances. Devenus adolescents, ces jeunes se cherchent à travers leurs amis, s’identifient et trouvent dans le web l’opportunité de ne jamais rompre le lien. À l’inverse, certains y trouvent un refuge, un espace de liberté et se forgent de nouvelles amitiés « en ligne » bien réelles.

Dépasser les risques

La question des risques – la mauvaise rencontre, l’addiction, les atteintes à la réputation – a souvent monopolisé l’attention des éducateurs en évacuant les bienfaits des pratiques numériques. Pour les acteurs de l’éducation aux médias, l’arrivée d’Internet ne fait que réactualiser les enjeux éducatifs que sont le développement de l’autonomie, de l’esprit critique, de la responsabilité individuelle et collective.

Faire face à une panne technique, choisir son identité numérique, être conscient de la place du marketing dans nos choix de consommation, avoir accès à l’information la plus diversifiée possible : l’éducation aux TIC – Technologies de l’Information et de la Communication – doit permettre à tous les jeunes d’accéder au même niveau d’autonomie.

Permettre à tous de se saisir des opportunités

Si les usages sont relativement les mêmes d’un jeune à l’autre aujourd’hui (prendre des photos avec son téléphone, les publier sur Facebook, tchater avec ses amis en écoutant un clip sur YouTube, chercher des informations sur Google) leurs compétences sont différentes selon la place que les adultes prennent auprès d’eux.

Certains enfants côtoient des adultes aguerris aux nouvelles technologies, et découvrent grâce à eux de nouveaux outils ou de nouvelles manières de les utiliser leur permettant de devenir plus compétents. Pour d’autres, les opportunités s’amenuisent par manque d’encadrement. Cette différence de « capital informatique » recoupe souvent les écarts culturels et sociaux des familles.

Ne pas avoir peur d’accompagner les « digital natives »

Comme dans tous les domaines, les jeunes ont besoin de limites, d’explications et d’expériences pour progresser. Pour mieux les accompagner, il y a nécessité pour les adultes à se former et à s’autoformer, à s’imprégner de cette culture numérique complexe, car l’éducation aux TIC est certes technique, mais aussi économique, politique et juridique.

Développer l’autonomie

L’éducation aux médias permet d’accompagner les usages des jeunes afin de leur donner des clés de compréhension du monde et de favoriser leur construction, en toute liberté.