Accueil / Non classé / A propos la centrale thermique de jerada, est ce que ça est vrais ?

A propos la centrale thermique de jerada, est ce que ça est vrais ?

 

La protection de l’environnement représente pour l’ONE une priorité vitale comme en témoignent les propos des responsables de l’office intervenant lors d’une journée d’information et de sensibilisation que l’office a organisée la semaine passée dans la localité de Hassi Blal.

S’adressant à une nombreuse assistance représentant organismes élus, institutions politiques, centrales syndicales et tissu civile de la province de Jerada, Abdelkader Majdoubi, modérateur, a expliqué que la centrale thermique de Jerada entreprend plusieurs actions pour produire une énergie respectueuse de l’environnement et conforme avec les normes nationales et internationales. De son côté, le directeur de la centrale a présenté le projet de mise à niveau environnementale initiée par cette centrale pour un financement de plus de 130 Millions de Dirhams. Ce projet en cours de réalisation inclut le remplacement d’équipements vétustes ou classiques sur une période de 3 ans (2008 – 2010). Au fait, il consiste à remplacer des poussiéreuses mécaniques, des filtres électrostatiques et la réfection des fumisteries au niveau des 3 unités de la centrale. Cette mise à niveau concerne aussi le changement des ventilateurs et des R.A.T ; réchauffeurs d’air tubulaires.

L’ONE qui se veut aussi entreprise citoyenne, a lancé un riche programme en accompagnement à la mise à niveau de Jerada. Selon Mohammed Krim, L’office a lancé un projet d’implantation de 3000 arbres à raison de 1000 unités par an, prévoit l’aménagement d’une place publique et le parrainage de 2 établissements scolaires primaires dans le cadre du programme national ECO- ECOLES piloté depuis 2006 par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement outre le boisement du barrage à Mâchefer.

Au volet distribution, l’intervenant a souligné les efforts déployés pour améliorer l’ensemble des services et des prestations de l’office pour satisfaire sa clientèle.

Lors des débats, parfois houleux, les intervenants demandent aux responsables d’accélérer le rythme des travaux et de redoubler l’effort en insistant surtout sur le recours à un laboratoire ambulant et des appareils pour mesurer avec plus d’exactitude les émissions de gaz et de solides.

Mohammed Zerhoudi

À propos Responsable de publication